Publicité

Une possibilité de retour pour La Fureur? Peut-être

Sans même avoir vu les cotes d'écoute de l'édition spéciale de La fureur présentée samedi, on peut déjà parler d'un franc succès. Tout de suite après la diffusion, vous avez été des milliers de téléspectateurs à prendre d'assaut les réseaux sociaux pour clamer votre amour pour l'émission et son animatrice chérie. En gros, on souhaite plus que jamais un retour de La fureurLisez notre critique de ce retour unique et revoyez notre moment préféré ici.

Pourtant, on sait que Véronique Cloutier a dit qu'elle ne souhaitait pas faire un retour à l'animation de cette émission. Elle nous explique pourquoi ici. Hugo Dumas confirme aujourd'hui dans LaPresse que Radio-Canada souhaiterait un retour de l'émission, mais seulement avec Véronique Cloutier à la barre. Il y a donc impasse. On peut comprendre le diffuseur de vouloir garder l'animatrice associée à ce concept. Il est vrai que La fureur ne serait pas la même sans Véro.

On se demande donc s'il y a une possibilité véritable de retour. Des spectateurs qui ont assisté à l'enregistrement de l'émission samedi ont indiqué sur les réseaux sociaux que Véronique Cloutier avait évoqué la possibilité d'un retour annuel. Hugo Dumas renchérit sur le sujet en écrivant : « La seule possibilité de survie de La fureur réside dans la formule qui a été offerte samedi soir, soit une seule fois par année. Véro serait partante pour cette option annuelle, me dit-on. »

Voilà qui est déjà encourageant. Pourquoi pas après tout? Faire de La fureur un rendez-vous annuel, un peu à la manière du Bye Bye, nous semble une idée en or. On s'assure ainsi de rallier bon nombre d'adeptes sans tomber dans la redite.

Rien n'est encore confirmé en ce sens, mais tous les espoirs sont maintenant permis. Sachez qu'une pétition circule actuellement en ce sens et compte déjà plus de 3000 signatures. Est-ce que cette voix puissante du public qui s'élève actuellement pour réclamer un retour de l'émission saura convaincre l'animatrice et les décideurs? Espérons-le!