Publicité

Une actrice de Faits divers refusée aux Dieux de la danse

La comédienne Marie-Eve Beaulieu, qu'on a récemment vue interpréter Anne Dupuis dans la série québécoise Faits divers, lance un cri du coeur sur les réseaux sociaux lundi afin de faire comprendre au public les remous du métier d'acteur.

En effet, celle qu'on a pu voir par le passé dans plusieurs séries québécoises populaires dont Destinées, Virginie, Les hauts et les bas de Sophie Paquin ainsi que dans Minuit le soir, s'est vue gentiment écartée du milieu il y a de cela quelques années, sans raison évidente si ce n'est que « la force des choses ».

Quand elle a obtenu le rôle de la perverse Anne Dupuis dans Faits divers, elle croyait que les choses allaient changer positivement, qu'elle serait enfin appelée pour des auditions. « J'y ai mis le paquet, avec toute l'énergie du désespoir que demandait ce personnage tordu », explique-t-elle.

« Une fantastique trame chargée de plus de 75 scènes, que j'ai tournées en à peine 15 journées plus-que-bien-tassées (parce qu'on sait ce que c'est, les moyens du bord des productions par les temps qui courent). Alors que d'autres comédiens ont sûrement fait le triple cachet du mien pour une partition beaucoup plus « aérée »... Ils seront les premiers à le dire. Mais c'est ainsi que la machine fonctionne. Et quand on travaille, on se compte chanceux, et on plonge ! (Je sais, c'est tabou ces choses-là !). Mais comme toujours, je suis bien d'adon, disponible pis je fonce avec enthousiasme ! En me disant que les choses allaient se ré-équilibrer plus tard, sans doute... »

Pour des raisons évidentes, son personnage ne reviendra pas la saison prochaine même si la série a été renouvelée. Qu'à cela ne tienne, Marie-Eve Beaulieu restait positive. Malheureusement, les choses n'ont pas été faciles pour l'actrice ces derniers temps. « Je ne m'attendais certes pas à ce qu'on m'offre des rôles sur un plateau d'argent. Mais je m'attendais certainement à quelques bonnes auditions, où j'aurais pu faire mes preuves (ou pas !). On m'a appelée pour UNE SEULE audition depuis.»

Elle croyait que l'émission Les dieux de la danse lui permettrait de tourner à nouveau les projecteurs vers elle, mais elle s'est vue refuser l'accès. « Je fais de la danse depuis que j'ai 4 ans. [...] Je m'y suis donc proposée, avec un ami acteur comme partenaire. Mon ami a été sélectionné (hourra !) mais pas avec moi. La raison qu'on a donnée à mon agent : « elle n'a pas de show l'an prochain ». Et je me caresse le cercle vicieux ! »

L'actrice mentionne qu'elle en est désormais à aller porter des CV dans des cafés et « autres endroits bucoliques qui engagent des actrices « tueuses-à-la-poêlonne » de presque 37 ans ».

« Alors voilà. Je sais qu'il y a pires catastrophes dans la vie, que ma petite réalité d'actrice en manque de travail. Mais la vie passe, et il me semble avoir « semé quelques bonnes graines », du mieux que je pouvais.

Et du cœur au ventre, je n'en manque pas !

Mais ça use, oui, se battre pour assurer la base de sa survie, alors qu'on a une passion et un imaginaire débordant ! »

En terminant, elle se questionne : « Il me semble qu'il y a quelque chose qui cloche, dans ce beau système. Non ? »

Rappelons que David La Haye a aussi vécu ce genre de problèmes et n'a pas hésité à lancer son propre cri du coeur - brutal, mais nécessaire - récemment.