Une 5e saison houleuse pour les dragons : Gilbert Rozon pointé du doigt

En novembre 2015, nous apprenions que le fondateur du festival Juste pour rire, Gilbert Rozon, allait se joindre à l'équipe d'entrepreneurs de l'émission Dans l'oeil du dragon au printemps 2016. Jamais nous ne nous serions doutés, par contre, que son recrutement allait créer une telle commotion chez les dragons.

Daniele Henkel, l'une des figures de proue de l'émission, a annoncé en avril dernier qu'elle ne serait pas de retour pour une sixième saison. Elle n'a pas mentionné la raison de son départ subit, mais plusieurs ont soupçonné que cette annonce avait un lien direct avec l'arrivée de M. Rozon, qui a pris beaucoup de place au sein de l'équipe.

Un peu plus tard, c'est l'entrepreneur Mitch Garber, également très apprécié du public, qui a annoncé sa démission. Encore une fois, la raison n'a pas été évoquée, mais plusieurs croient que M. Rozon est aussi responsable de la capitulation du président-directeur général de Caesars Acquisition Company.

Le public s'est également exprimé plus d'une fois sur les réseaux sociaux afin de critiquer les techniques « discriminatoires » de M. Rozon. Celui-ci insiste toujours pour obtenir des royautés, soit des redevances (paiements qui ont lieu lors d'intervalles réguliers), annexées à chacune de ses offres. Une chose que les autres dragons n'imposent jamais, ou très rarement. Cette pratique a été souvent déplorée par les adeptes de l'émission, qui considèrent l'investisseur trop gourmand.

M.Rozon s'est d'ailleurs expliqué lors du dernier épisode en précisant que « sa face » sur un produit ou une compagnie avait une valeur et qu'avec ces montants complémentaires, il pourrait payer les employés qu'il dévouera à la tâche de promouvoir l'entreprise. Une fois de plus la tension était à son comble sur le plateau et l'hypothèse du départ de Mme Henkel et de M. Garber, qui serait encouragée par l'attitude du président de Juste pour Rire, se concrétise.

Qu'on aime ou pas, Gilbert Rozon a certainement animé les discussions dans les foyers ce printemps.

Tout ça pour dire qu'il faudra qu'ICI Radio-Canada déniche deux autres entrepreneurs pour rejoindre les rangs des Dragons d'ici l'an prochain. Qui selon vous ferait un bon candidat? Pierre-Karl Péladeau? Guy Laliberté? Charles Sirois? David Segal?