Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Entrevue

Un souper presque parfait s'adapte et se transforme

Il était impossible, dans la situation actuelle, de tourner une nouvelle saison d'Un souper presque parfait. « Pour faire une émission, il faut réunir cinq inconnus autour d'une table et ajouter à ça 6-7 membres de l'équipe de tournage, à peu près dans la même pièce. Au niveau de la distanciation physique, c'est impossible. Ajoutez à ça le fait qu'une des personnes doit cuisiner pour les autres et là, on se passe des bouteilles de vin, bref, c'est le genre de souper que nous ne pouvons même pas faire chez nous ces temps-ci », indique d'abord André Ducharme.

Malgré tout, l'équipe d'Un souper presque parfait a trouvé une idée fantastique pour que les téléspectateurs aient droit à de nouvelles émissions en septembre. « Ce n'est pas des reprises », précise le narrateur. « On a passé au travers des 10 années, 1 340 émissions pour être plus précis. On a tout répertorié : les gaffes, les accidents, les super repas, les repas ratés, des discussions sur toutes sortes de sujets et on va faire des émissions thématiques. »

Évidemment, la recherche liée à ce projet est colossale. « C'est assez fou. J'étais celui qui était le mieux placé pour faire ça. J'ai relu tous les textes de narration de toutes les émissions et en faisant ça, les émissions me reviennent en tête et à partir de ça, on a pu construire une immense base de données. »

Il enchaîne : « De la manière qu'on a pensé ça, c'est qu'il n'y a pas une émission qui va rassembler à une autre. C'est-à-dire qu'un soir, ça peut être le portrait d'un participant célèbre et le lendemain, le résumé d'une semaine marquante. »

En ce qui concerne les portraits, Un souper presque parfait ne se contentera pas de faire le résumé d'un ou des passages d'un candidat ou d'une candidate à l'émission. « Disons qu'on pense à Vianney, qu'on a vu quatre fois [photo ci-dessous]. On va voir à la fois ses présentations qui sont impressionnantes, à la fois ses commentaires sur les autres participants - qui étaient assez punchés - et puis, aussi, une entrevue avec lui. »

Parce qu'en effet, il y aura aussi du contenu inédit. « Il y a des participants, par exemple, qui sont devenus restaurateurs. Il y en a qui ont ouvert des auberges. Il y en a qui, après être passé à l'émission, ont carrément réorienté leur carrière vers la cuisine ou l'hôtellerie. Il y en a aussi qui sont devenus des personnalités connues; François Lambert, par exemple, n'était pas connu avant de faire Un souper presque parfait. »

Il ajoute : « On va aussi avoir des entrevues avec des membres de l'équipe, qui ont vécu des affaires bien particulières au fil des ans. On va expliquer comment on a géré telle ou telle situation. On pourra aussi découvrir les histoires d'amour de certains participants, qui se sont rencontrés à Un souper presque parfait et qui sont encore ensemble aujourd'hui. » On nous promet de découvrir l'envers du décor et certains secrets bien gardés.

Évidemment, l'équipe souhaite quand même revenir à son format traditionnel le plus rapidement possible. « On espère pouvoir tourner à la fin de l'été ou cet automne pour la saison d'hiver, mais, on verra, on va s'ajuster. » Par contre, André Ducharme souligne : « Cette formule-là peut vivre longtemps. On a vraiment beaucoup de stock à montrer! »

Nous avons très hâte de découvrir cette nouvelle formule l'automne prochain!