Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Sophie Prégent apporte des précisions quant à son rôle dans Cheval-Serpent

Sophie Prégent fera partie de la nouvelle série Cheval-Serpent, écrite par l'auteure d'Unité 9. Invitée sur le plateau d'En mode Salvail mercredi, l'actrice a apporté quelques précisions quant à ce nouveau rôle, qui en intrigue déjà plus d'un.

La comédienne arbore d'ailleurs une toute nouvelle coupe de cheveux pour ce rôle. « Il fallait s'éloigner de Mme Caron [la nouvelle directrice de Lietteville], et comme Mme Caron a le petit balai facile, il fallait aller ailleurs », explique celle qui commence le tournage de la nouvelle série lundi prochain.

Quand Éric Salvail introduit Cheval-Serpent en mentionnant que l'histoire se déroule dans les coulisses d'un bar de danseurs, l'actrice le corrige immédiatement en précisant : « c'est plus que dans les coulisses, c'est sur le stage d'un bar de danseurs! » Ce qui, évidemment, attise d'emblée notre curiosité.

Prégent interprètera Dorice McQuaid, la propriétaire du bar de danseurs. On sait également que celle-ci sera lesbienne et que sa conjointe sera incarnée par la comédienne Élise Guilbault. Sophie Prégent mentionne ne pas être particulièrement nerveuse d'interpréter une lesbienne à l'écran pour la première fois. « C'est sûr qu'il y a des places où je n'ai jamais mis mes mains », précise-t-elle à la blague.

La conjointe de Charles Lafortune en a également profité pour raconter la façon inusitée que Danielle Trottier a eu de lui présenté le projet la première fois. « J'ai été une heure et demie - deux heures seule avec Danielle dans une pièce. Elle m'a dévoilé une maquette sur laquelle se trouvait une photo de Montréal. Il y avait aussi à peu près 25 poupées Barbie d'assises sur lesquelles étaient collées de visages de certains acteurs américains connus. Elle a pris le temps de m'expliquer chacun des personnages. »

« Ce qu'elle voulait dire [avec sa maquette] c'est que le fond de l'histoire, c'est la ville de Montréal. Et que dans le milieu de tout ça il y a les danseurs et autour, des oppositions de différentes familles. C'est vraiment une grande fresque », souligne-t-elle.