Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Entrevue

Sophie Lorain nous parle de la finale d'Au secours de Béatrice

Le 14 mars prochain, nous devrons faire nos adieux aux personnages d'Au secours de Béatrice, et ce, avec une tristesse évidente. Il s'agira certainement d'un petit deuil télévisuel pour nous.

La série, diffusée depuis quatre ans à TVA, a réussi à maintenir pendant ces années notre intérêt en proposant une histoire riche, touchante, inspirante et introspective; celle de Béatrice, une urgentologue qui décide d'entreprendre une thérapie afin de retrouver le bien-être.

Rencontrée dans le cadre de la tournée promotionnelle pour souligner la sortie de son film Charlotte a du fun, l'interprète de Béatrice nous a parlé de la finale qui promet d'être chargée en émotions : « C'est une série sur une thérapie, c'est donc une thérapie qui arrive à sa fin, avec tout ce que cela veut dire d'apprentissage, de mise en oeuvre pour que cela continue dans la vie de Béatrice et que ça aille des effets bénéfiques. Maintenant, je pense qu'elle se retrouve beaucoup mieux outillée qu'elle l'a déjà été. Il y a eu un deuil cette année, son père est mort. En ce sens, je pense qu'elle est prête à prendre ce qui s'en vient avec maturité. Ça ne règle pas tout, mais c'est plus sain que ça l'était. C'est ce qu'on essaie de dire avec la série : la thérapie ne règle pas tout, mais elle donne les armes nécessaires pour faire face aux épreuves de la vie. »

À savoir si le deuil est important pour Sophie Lorain avec la fin de ce projet, elle dit : « C'est sûr qu'il y a un petit deuil, mais je ne veux pas trop aller là. Parce que si tu vas là, oh my god... En même temps, c'est des passages. Une série, c'est quatre ans, cinq ans. C'est des blocs de temps importants, c'est des pierres de touche de ta vie. Donc, c'est toujours un peu émotif, mais en même temps, moi je suis souvent dans le prochain projet, la prochaine affaire, où je vais aller après, où je vais évoluer. Évoluer, ça ne veut pas dire rester sur place ou refaire ce qu'on a déjà fait. Je pense que la série était mûre pour arrêter. »

À propos de la série, elle ajoute : « J'en garde un très beau souvenir, très beau. C'est une très belle gang. »

Et dire que la comédienne ne voulait pas participer à ce projet au départ...

Nous en garderons aussi une impression très positive. En espérant que la prochaine proposition de l'auteure Francine Tougas soit aussi captivante.

Sophie Lorain travaille déjà sur un nouveau projet, une série adaptée qui proposera une incursion amusante dans le milieu du showbizz québécois. Celle-ci sera éventuellement présentée à TVA.

Le film Charlotte a du fun sera présenté dans plusieurs cinémas du Québec dès ce vendredi 2 mars.