Critique

Série noire, saison 2, ou le retour attendu des antihéros

Difficile d'être indifférent devant Série noire, une proposition télévisuelle originale qui avait soulevé les passions lors de sa première saison. En effet, ses inconditionnels - qui n'étaient peut-être pas aussi nombreux qu'on l'aurait souhaité - avaient crié à l'injustice alors que l'idée de ne pas renouveler l'expérience pour une seconde saison était évoquée. Un cri du coeur qui aura porté ses fruits puisque voilà nos antihéros préférés de retour dans une deuxième aventure qui s'amorce sur les chapeaux de roues.

Les acteurs, tous aussi talentueux les uns que les autres, ajoutent chacun à leur façon ce petit je-ne-sais-quoi qui confère à
Série noire
toute sa singularité.

Déjà, le premier épisode de cette deuxième saison tient du génie! On retrouve Denis et Patrick (superbes François Létourneau et Vincent-Guillaume Otis) qui n'ont même pas encore réussi à se remettre du chaos dans lequel ils s'étaient eux-mêmes plongés dans la première saison. Après une entrée en matière absolument magique du narrateur invité Bernard Derome, voilà nos deux bons à rien professionnels de nouveau fourrés dans des histoires impossibles.

Une bombe, un étranger armé aux allures de Boba Fett, une mystérieuse sauveuse surnommée Deepthroat, un merdier de sauce à spaghetti, le retour du EGG et des jumeaux d'outre-tombe. Voilà autant de complots, mystères et dangers qui cernent notre duo de scénaristes, toujours dans l'écriture de la deuxième saison de La loi de la justice. Patrick tente tant bien que mal de se remettre de la trahison dont il a été victime alors que Denis est plus que jamais déconnecté de la réalité et se la joue John McClane. Et bien sûr, il y a ce mastermind, l'inénarrable Marc Arcand (extraordinaire Marc Beaupré) qui est plus présent que jamais et qui affichera autant de violence que de fragilité dans cette suite.

Quelle bonne idée, donc, d'offrir l'intégrale de la série sur l'Extra d'ICI Tou.tv pour répondre aux nouvelles habitudes de consommation des téléspectateurs, mais aussi et surtout parce qu'il est simplement impossible de s'arrêter une fois qu'on a commencé le visionnement! Les plus conventionnels pourront toutefois patienter jusqu'en janvier 2016 pour une diffusion à ICI Radio-Canada. Et pour ceux qui n'auraient pas encore succombé, la saison 1 est aussi disponible sur l'Extra d'ICI Tou.tv, de même que sur Netflix.

Série noire est à la fois un ovni et un joyau dans notre corpus télévisuel québécois. Nous sommes certainement sous le charme de cette proposition qui revendique son originalité autant qu'elle nous éblouit par son intelligence.

Déjà après quelques épisodes, on comprend que les auteurs de la série, François Létourneau et Jean-François Rivard, s'amusent à prendre le contrepied des clichés pour nous offrir un produit des plus déjantés. Le scénario survitaminé ne laisse aucune place à l'ennui et est toujours aussi truffé de répliques savoureuses qui deviendront rapidement cultes. La fiction dans la fiction est plus présente que jamais alors qu'on a droit à des extraits hilarants de la série La Loi de la justice. Les acteurs, tous aussi talentueux les uns que les autres, ajoutent chacun à leur façon ce petit je-ne-sais-quoi qui confère à Série noire toute sa singularité. La réalisation de Jean-François Rivard est assurée, les rebondissements sont multiples et le bonheur est au rendez-vous pour les aficionados de Série noire.

Série noire est à la fois un ovni et un joyau dans notre corpus télévisuel québécois. Nous sommes certainement sous le charme de cette proposition qui revendique son originalité autant qu'elle nous éblouit par son intelligence et nous ne pouvons que vous encourager « à entrer dans [ce] monde de noirceur infinie » (Marc Arcand).

Des photos de la série sont présentées ci-dessous.