Publicité

Serge Denoncourt s'ouvre sur son syndrome d'Asperger

Serge Denoncourt a été touché par l'ouverture dont a fait preuve Louis T en parlant de son syndrome d'Asperger. L'humoriste a parlé de son trouble du spectre de l'autisme d'abord dans une lettre sensible, drôle et intelligente, publiée sur les réseaux sociaux (lisez-la ici), puis à Tout le monde en parle, de façon très éloquente.

Le juge des Dieux de la danse Serge Denoncourt a senti le besoin de parler publiquement de ce trouble du spectre de l'autisme, qu'il a également. « Quand j'étais petit, [...] on ne savait pas trop quoi faire avec ça. Mes parents ont été extraordinaires parce qu'ils ont décidé de ne rien faire, de m'envoyer à l'école et de m'obliger, d'une certaine façon, à socialiser. Ce n'est pas une réussite absolue, mais ça fait ça, je peux te donner un bec... », explique le célèbre metteur en scène aux Échangistes.

« C'est su dans mon cercle [qu'il souffre du syndrome d'Asperger], parce que parfois j'ai de drôles d'agissements. Je sais, par exemple, le nombre de lignes blanches qu'il y a entre le théâtre et chez nous, je compte des briques, je me balance, je sais la mise en place des 15 comédiens alors qu'ils ont de la misère à se souvenir de la leur. Il y a un petit côté Rain Man, mais tout petit. »

Serge Denoncourt mentionne que c'est lors de la première de la troisième saison des Échangistes qu'il a eu envie de s'ouvrir publiquement sur la question alors que Jean-François Breau avait embrassé Louis T, malgré le fait que ce dernier n'aime pas, comme la plupart des gens asperger, se faire toucher. « C'est drôle que le monde trouve que c'est un caprice », précise-t-il, étonné par la perception étroite des gens quant à ce syndrome.