Publicité
Télé

Pierre Craig de retour à la télévision après cinq ans d'absence

Il y a plus de cinq ans que nous n'avons pas vu l'animateur et journaliste Pierre Craig devant les caméras. Celui-ci a quitté Radio-Canada en avril 2016, pour « des questions de principe » et « pour préserver son bien-être ». Il avait été à l'emploi du diffuseur public pendant 40 ans. Remémorez-vous cette histoire ici.

C'est donc avec un grand plaisir que nous avons appris son retour à la télévision, lors du lancement de la programmation de Télé-Québec qui a eu lieu ce mercredi. En effet, celui-ci sera à la barre d'un documentaire unique, intitulé Le procès, qui aborde un sujet aussi percutant que pertinent.

Dans celui-ci, Pierre Craig se propose d’examiner les méandres du système de justice pour tenter de comprendre les raisons de sa lourdeur et de sa forte résistance au changement, car plus d’un s’est découragé, y a laissé sa santé ou y a perdu toutes ses économies. Plus précisément, vous voulez obtenir justice devant un tribunal civil ou familial? Le mur de l’argent se dresse devant vous. Un procès peut facilement vous coûter plus de 25 000 $… à condition qu’il ne dure que deux jours! Qui a les moyens d’engager un avocat à 250 $ ou 300 $ l’heure et même plus? Des cliniques juridiques de quartier et les Centres de justice de proximité du gouvernement pourraient vous aider avec votre cause, mais le Barreau, l’ordre professionnel des avocats, les empêche de le faire par crainte de voir les citoyens se détourner des avocats. Les citoyens sont pris en otages dans ce cercle vicieux. La diffusion est prévue pour le 22 septembre 20 h à Télé-Québec (Rediffusion: 23 septembre 14 h, 26 septembre 13 h et 20 h 30). C'est à ne pas manquer.

Nous avons eu le plaisir de nous entretenir avec le principal intéressé, qui n'a rien perdu de sa passion et de sa fougue. Il estime d'ailleurs que ce sont toutes ces années à la barre de La facture à ICI Télé qui expliquent son implication dans ce projet sur l'accès à la justice.

Il nous explique pourquoi il a décidé de revenir après cinq ans d'absence : « Peut-être que tu as besoin de prendre un break un moment donné, une pause. Je n'étais pas prêt. Quand je suis sorti, je n'étais pas prêt à refaire du journalisme. Ça s'est imposé à moi de soi-même. Mais cette émotion-là est revenue. Tout ce que je sais, tout ce que j'ai appris et ramassé comme informations au fil des ans, est-ce que je dois laisser ça trainer? On l'a fait, je suis bien fier de ça. »

Il poursuit : « Si je n'avais pas fait La facture pendant toutes ces années, je ne serais pas ici avec ce projet. [...] Quand les gens ont l'impression de se faire flouer par la justice, ils tombent en colère et le seul moyen de se faire entendre, c'est de descendre dans la rue et d'aller se battre. On ne veut pas cela. Il faut faire attention à la justice. L'état de droite c'est un rouage essentiel. [...] L'injustice ça fait mal. Je me suis dit qu'il fallait que je fasse quelque chose. Je ne peux pas tout régler, mais si je peux provoquer des discussions, intéresser des gens à y penser, juste ça... »

Il nous explique la problématique à laquelle plusieurs personnes font face : « Les gens sont désespérés pour avoir de l'aide. Une personne sur deux au civil se représente seule. 40 % au familial. C'est catastrophique au niveau représentation. Parce qu'ils n'ont aucune aide. Pourquoi? Parce que le barreau met une chape de plomb sur toutes formes d'aide, qui ne serait pas celle d'un avocat ou d'un cabinet, qu'on pourrait donner à ces gens-là. » C'est certainement une problématique qui peut concerner une importante part de la publication québécoise, dans la classe moyenne.

Pierre Craig estime que son lien avec les téléspectateurs n'a pas été abimé malgré ces quelques années d'absence devant la caméra. Il espère aussi que ce projet important avec Télé-Québec n'en restera pas à un documentaire unique. Nous lui souhaitons.

Voyez nos images du lancement de Télé-Québec ci-dessous, où l'on peut voir Pierre Craig.