Normand Brathwaite avait peur avant la diffusion de Conversation secrète

Malgré une extinction de voix, Normand Brathwaite s'est présenté sur le plateau de Stéphane Rousseau ce jeudi soir. L'animateur en a profité pour le questionner sur son passage à l'émission Conversation secrète, qui a beaucoup fait jaser.

Il faut dire que Brathwaite a non seulement parlé des raisons qui l'ont empêché de se suicider il y a plusieurs années, mais a également évoqué qu'il y aurait de la pédophilie dans le milieu artistique, ce qui en a fait sursauter plus d'un.

« J'avais peur », précise-t-il lorsque l'humoriste l'interroge sur ses regrets par rapport à ses révélations à l'émission de Paul Arcand. « Parce qu'il y a quelque chose dans ma tête qui fait que je ne comprends pas que je suis à la télé. Et puis je dis tout et c'est un peu freakant pour ma famille. »

« Ils ont été très élégants parce que j'en ai dit beaucoup, beaucoup, beaucoup. Mais, en même temps, je me dis, si tu es un artiste que les gens aiment, le moins que tu puisses faire quand tu passes à la télé, c'est de dire la vérité », souligne l'animateur de Belle & Bum.

Lors de cette même entrevue au Show de Rousseau, Normand Brathwaite a aussi mentionné qu'il travaillait très fort pour convaincre les principaux intéressés de ramener Piment fort pour une troisième fois au petit écran. On se souviendra que TVA a décidé de ne pas renouveler le format et en a fait l'annonce en août dernierBrathwaite avait d'ailleurs commenté la nouvelle lors de son plus récent passage aux Échangistes.