Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Mike Ward se confie sans filtre à Tout le monde en parle

Mike Ward présentera dès janvier son nouveau spectacle, intitulé Noir.

Après avoir vécu une dépression, l'humoriste propose un one-man-show qui s'intéressera à des thématiques lourdes et à des tabous de société. Il y sera notamment question d'agressions sexuelles, de boisson, de suicide, de transsexualité et de menaces de mort. Ward se défend en soulignant qu'il est possible de trouver une façon de rire de tout.

Lorsque Guy A. Lepage le questionne sur les retombées du procès l'opposant à Jérémy Gabriel dans sa vie personnelle, l'humoriste avoue avoir vécu une période extrêmement difficile. Rappelons que l'humoriste a décidé de porter en appel la décision du tribunal des droits de la personne puisqu'il considère que celui-ci sacrifie la liberté d'expression dans son jugement. La cause sera entendue en janvier prochain. Mike Ward souligne, sans filtre, que s'il perd, il présentera sa cause en cour suprême. « Si moi j'avais payé, ça veut dire que dans deux ans, ils peuvent aller voir un show de Martin Matte et dire : « le bout que tu parlais de telle affaire, je n'ai pas aimé ça, ça m'a choqué : donne-moi 20 000 $ » ».

Souvenons-nous que Mike Ward s'était exprimé à Conversation secrète sur les frais exorbitants encourus jusqu'à présent avec sa saga contre Jérémy Gabriel.

Mike Ward est également revenu sur ces discordes qu'il a eues avec des humoristes qui auraient, semble-t-il, usurpé des gags à des collègues. Il précise qu'il a réglé la situation avec François Massicotte (voyez l'histoire ici) lors d'un appel téléphonique et que pour Gad Elmaleh, qui aurait volé plusieurs de ses amis, il a décidé de l'attaquer publiquement parce que personne n'avait le courage de le faire. « Moi, je n'avais plus rien à perdre », précise-t-il.

Il a aussi raconté, sans gêne (ou presque), qu'il avait acheté un condo à sa belle-mère avant le procès et que cet achat l'avait mis dans l'eau chaude lorsque la controverse a éclaté. « Ça m'a vraiment vraiment mis dans la marde. »

On ne peut certainement pas reprocher à l'humoriste de ne pas être transparent!