Mariana Mazza se fait rabrouer suite à sa chronique de mode à l'ADISQ

Un commentaire qu'elle a écrit sur les réseaux sociaux lundi en lien avec sa chronique au gala ADISQ a déclenché la colère des internautes.

La tâche de Mariana Mazza à Paparagilles n'en est pas une facile. Elle doit, pour les biens de sa chronique mode humoristique (très drôle d'ailleurs!), critiquer les tenues des vedettes. Et lorsqu'elle le fait sur le tapis rouge d'un événement mondain, comme c'était le cas dimanche dernier à l'ADISQ, il est fort possible qu'elle se fasse rabrouer. Ce qui devait arriver, arriva.

L'humoriste a écrit sur Facebook :

« Mon travail consistait à arrêter les vedettes mal habillées et leur dire que c'était pas trop beau.

Tout allait bien jusqu'à ce que je dise à une fille : '' Coudonc , est ce que c'est ta robe de bal des finissants de 6ième année ? ''.

Elle n'a pas répondu.

J'ai renchéri : Ok, bal des finissants de secondaire 5. Elle est pas si laide, mais pareil.

Je ne sais pas ce qui est pire :

1- Ne pas l'avoir reconnue

2- Lui avoir dit que sa robe est dégueulasse

3- Le regard de son agente

Somme toute, sa robe était laide.

Sa réaction priceless.»

Voyez le commentaire complet de l'humoriste ci-dessous :

Les internautes ont été nombreux à répondre à Mazza, déplorant son manque de tact et ses propensions à une forme d'intimidation.

Beaucoup de gens se sont aussi demandé de qui l'humoriste parlait dans son commentaire. La réponse à Paparagilles ce vendredi...

Voyant la réaction monstre qu'elle a engendrée, l'humoriste a publié un autre commentaire quelques heures plus tard. Elle y disait ceci :

« Ma chronique mode consiste à critiquer le linge des gens sur un tapis rouge. Ce sont des blagues.

Si critiquer les vêtements des gens te rend mal à l'aise ou si ça t'offusque ou si tu trouves que c'est méchant, je t'invite à aller lire les commentaires dans le Journal de Montréal . Tu vas fendre en deux.

Je critique des vêtements, je ne critique pas la personne.

Je n'insulte pas la personne, je critique le morceau de tissus qui l'habille.

(…)

Dans le fond ce qui plairait à tout le monde ce serait que je dise à quel point tout le monde est beau, bon et parfait et personnellement je trouve ça plate et répétitif.

(…)

Est- ce qu'on peut en revenir et se calmer un peu le '' Oh my god c'est tellement méchant et gratuit''. »

Les internautes ont continué à injurier l'humoriste, qui a répondu à quelques détracteurs avec sa verve caractéristique, comme vous pouvez le voir ci-dessous :