Maître du chantier : Une aventure au niveau

Cet hiver, V nous a présenté une nouvelle téléréalité dédiée au monde de la construction. Douze jeunes travailleurs et travailleuses devaient s'affronter dans des défis manuels de toute sorte afin de remporter un grand prix d’une valeur de plus de 65 000 $.

Lundi dernier, c'est Alain, un homme à tout faire de 36 ans du Lac-Saint-Jean, qui est ressorti vainqueur de la compétition, à l'issue d'une épreuve de taille au cours de laquelle il devait, avec son équipe, construire un chalet en un temps alloué de dix heures seulement.

Cette émission a été l'une de nos nouveautés télé préférées cet hiver. Alors qu'on souhaitait ici que Patrick Groulx prenne plus de place au fil des épisodes et s'amuse davantage avec les candidats, on peut dire que nous avons été comblés en ce sens alors que l'animateur a joué la carte de l'humour avec plus d'assurance dans la deuxième moitié de la saison. À plusieurs reprises, Groulx nous a fait éclater de rire dans notre salon avec ses commentaires décalés et ses manoeuvres cocasses pour déconcentrer les candidats pendant les épreuves.

Rencontré récemment, Patrick Groulx mentionne avoir beaucoup aimé prendre part à ce projet. « Ç'a été vraiment l'fun pour moi d'animer ça! J'ai découvert une gang de gars et de filles trippants et trippantes. C'était vraiment cool de se retrouver le matin; on commençait à tourner très tôt. Ils étaient bons. Ce n'était pas évident pour eux de faire de la télé. On a le jugement facile quand on regarde de la téléréalité, mais c'était de la job pour eux de faire ça. »

Il faut savoir que, lors de la diffusion du premier épisode le 28 janvier dernier, il restait à l'équipe encore cinq épisodes à tourner. Les candidats ont donc pu voir leurs confrères et consoeurs les critiquer à l'écran avant la fin de l'aventure. Ceci a donné droit à des situations loufoques, mais jamais inconfortables. « C'est ça qui est l'fun avec des gars et des filles de construction; ils ont de l'humour, ils sont habitués de se niaiser, ils ont beaucoup d'autodérision. Quand ils se voyaient, ils se disaient : « heille, je ne savais pas que je t'avais fait chier tant que ça mon homme! Je vais me revenger ». Ça se tirait la pipe de même sur le plateau. »

Groulx s'est également exprimé sur la mission philanthropique de l'émission. « Ce que j'ai aimé de ce show-là c'était le fait que c'était lié à des bonnes causes. C'est quelque chose pareil d'avoir 10 personnes qui rentrent chez vous, qui te donnent 12 heures de main-d'oeuvre gratuite et fournissent les matériaux. Nos participants avaient vraiment l'impression de contribuer à quelque chose. »

L'animateur ne sait pas encore si l'émission sera renouvelée ou pas. « J'aimerais beaucoup ça », nous mentionne-t-il, en soulignant qu'il essaie tout de même d'organiser son horaire en fonction d'un tournage prochain de la deuxième saison.

Rappelons que Patrick Groulx parcourt actuellement le Québec avec son quatrième one-man-show. GROULX est un spectacle, plus corrosif, réservé aux 16 ans et plus. Apprenez-en plus ici.