Lulu Hughes parle de son cancer du sein aux Échangistes

« Quand tu reçois un diagnostic comme ça, tu es vraiment ramené au moment présent », explique d'abord celle qui a été opérée il y a trois semaines. « Tout ce qui était super important ne devient plus très important et tout qui l'était moins l'est plus. Tu ne veux pas trop te jeter dans le futur, mais tu sais très bien que c'est en faisant des projets que tu t'accrocheras à quelque chose de très très positif. »

« C'est très énorme », dit-elle à propos de la dose d'amour qu'elle a reçue du public et du milieu artistique. « C'est arrivé vite tout ça. Ma mère aussi est très malade. Je m'occupais déjà beaucoup d'elle, et moi je me fais diagnostiquer un mois plus tard. (...) Le lendemain que je l'ai appris, Dan Georgesco, mon ex, a pris ça en main, il a monté le show, et tous les artistes disaient oui pour y participer. »

Lulu Hughes explique qu'elle a eu beaucoup de mal à gérer toute cette attention sur elle. « J'ai dû débrancher mon téléphone à un moment donné. C'était quasiment aussi dur cette attention-là et cet amour-là que de me faire dire que j'avais un cancer. »

« Les artistes, on a l'impression qu'on est pas assez bon, qu'on ne mérite pas d'être aimé, on fait ça pour ça, puis là, bien, tu l'as en pleine face de la communauté artistique, de ta famille, de tes amis, du public. C'est gros. »

« J'ai la ferme intention de m'en sortir. Je ne vais pas mourir de cette maladie-là, je vous le jure », dit-elle. « Ça prendra le temps que ça prendra. »

« La maladie m'a ramené cette urgence de vivre que j'avais quand j'avais 16 ans », rajoute-t-elle ensuite.

Elle a aussi remercié ses amis qui ont organisé le spectacle-bénéfice des Porn Flakes. « Je ne douterai plus jamais de leur amour, jamais, je vous le jure. »