Critique

Les Croque-morts : La téléréalité des thanatologues

Il y a eu des docus-réalité sur beaucoup de sujets au cours des dernières années. Nous avons notamment pu découvrir les coulisses du monde de l'humour, la vie au sein d'une famille nombreuse, l'univers des bars, les côtés sombres de la vie des enquêteurs de police et le mode de vie des snowboarders.

Voilà que Moi&Cie nous ouvre les portes sur un métier particulièrement méconnu du public, soit celui de thanatologue et d'embaumeur. Intitulée Les Croque-morts, la série nous présente un couple de Saint-Félix-de-Valois qui tient un salon funéraire dans leur région. Fiers de leur profession, Louis-Simon et sa conjointe Maryse nous font découvrir les nombreuses facettes de leur métier. Le public s'attachera rapidement au président de la compagnie funéraire familiale qui, ironiquement, est un bon vivant.

Il est plutôt intéressant de découvrir le point de vue de ces deux professionnels et de leur entourage sur l'industrie de la mort. Évidemment, reste que cette émission n'est pas pour tout le monde. Si les cadavres, les cercueils, les corbillards, les cimetières et les salons funéraires vous troublent au point où vous évitez de les visiter ou de les regarder, peut-être que cette proposition de Moi&Cie n'est pas pour vous. Bien que les scènes d'embaumement soient floutées, le malaise persiste quand le thanatologue prend son scalpel ou injecte sa solution aqueuse vermeille dans le corps rigide d'un défunt.

L'émission Les croque-morts s'avère tout de même une proposition originale, qui nous permet de découvrir les rudiments d'un métier mal-aimé. Des croque-morts qui croquent dans la vie, ça a quelque chose d'excessivement optimiste qu'on aime bien!