Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Entrevue

Le réalisateur de Demain des hommes réagit à l'annulation de sa série

La semaine dernière, nous apprenions à regret que Radio-Canada avait décidé de ne pas renouveler la série Demain des hommes pour une deuxième saison. Les téléspectateurs ont réagi en grand nombre, créant même des pétitions afin de convaincre le diffuseur public de ressusciter le projet. La plus populaire compte maintenant plus de 26 000 signatures.

Nous nous sommes entretenus avec le réalisateur, Yves Christian Fournier, qui en avait long à dire sur cette décision de Radio-Canada. « Dans mon cas personnel, je le voyais venir depuis juillet, mais je ne peux pas dire la même chose pour mon équipe; il y en a qui y ont cru jusqu'à la dernière seconde », souligne-t-il.

Comme le rapporte Hugo Dumas dans La Presse ce matin, la chaîne a dû choisir entre poursuivre avec Faits Divers ou Demain des hommes. « Pour moi, le choix est étrange », lance d'emblée Yves-Christian Fournier. « Pas parce que Faits Divers a moins de valeur, mais parce que Faits Divers avait un score inférieur à nous de soixante quelques milles, et en plus, nous, c'était notre deuxième diffusion, vu que nous avions passé par le numérique avant, ce que Faits Divers n'a pas vécu. Il ajoute : « Eux ont eu la chance d'avoir une saison 2. Je trouve ça plate que les deux seules séries lourdes qui existent - ou presque - se retrouvent l'une contre l'autre. Il devrait y avoir de la place pour les deux. La logique, je ne l'ai jamais comprise. »

Fournier émet l'hypothèse que la série lourde serait partiellement abandonnée au profit des téléromans, qui sont moins coûteux à produire. « C'est encore, d'ailleurs, le format [téléroman] qui attire le plus de monde en direct. Si tu ne crois pas en ta télé numérique, ton seul mode de subsistance c'est d'avoir le plus de monde possible assis devant ta télé en direct. Ceux qui enregistrent, tu ne les comptes pas vraiment, parce qu'ils skip la pub. » Le réalisateur soutient que le produit fonctionnait très bien sur l'EXTRA d'ICI.Tou.tv - souvent avec un public différent, plus jeune - mais que c'est l'équipe de la télévision conventionnelle qui a pris la décision finale.

Yves Christian Fournier garde tout de même espoir qu'un autre télédiffuseur ou plateforme numérique rattrape le projet. « Le but des pétitions, c'est d'attirer l'attention, c'est de faire un statement, c'est de faire un signe à une autre plateforme pour leur dire : "hey, on est là, ils ont fait une erreur; prenez-nous!". Ce n'est pas nécessairement pour revenir à Radio-Canada. Quand je lis entre les lignes, je vois qu'ils ne veulent pas avant au moins deux ans. » Il faut savoir que Radio-Canada a signé une libération qui permet à la série Demain des hommes d'être récupérée par un autre diffuseur.

Malgré sa déception face à cette annulation, le réalisateur reste positif. « Chaque chose amène à autre chose. Si, par exemple, on change de plateforme, peut-être que nous serons plus libres dans notre écriture, notre réalisation, peut-être que nous allons être plus heureux. »

Il ajoute qu'il apprécie le soutien des téléspectateurs. « C'est l'fun de voir que la déception [de l'annulation] est partagée par les gens sur les réseaux sociaux. »

Mentionnons que l'auteur et les acteurs ont réagi sur les réseaux sociaux suite à l'annulation du projet. Le scénariste Guillaume Vigneault s'est dit « immensément déçu » alors que Mahée Paiement a écrit sur Instagram que la chose était « difficile à comprendre ». Émile Proulx-Cloutier a, pour sa part, relayé la pétition sur Facebook.

De notre côté, on espère un retour de cette fabuleuse série, à Radio-Canada ou ailleurs. Lisez notre critique ici.

Pour signer la pétition et continuer de faire du bruit à ce sujet, c'est par ici.