Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Mise à jour

Le journaliste vedette François Bugingo se retire de la vie publique

François Bugingo est un journaliste bien connu. Il collaborait avec le Journal de Montréal, la radio 98,5, le Canal Évasion, le Groupe TVA et bien d'autres. Il discutait régulièrement de ses expériences dans les émissions de variétés au Québec. Récemment, il faisait partie d'un groupe de journalistes qui participaient à l'émission Tout le monde en parle dans le cadre de la Journée mondiale de la liberté de presse. Il était sur tous les fronts et a fait sa carrière avec ses reportages percutants à l'international où il a couvert guerres, situations conflictuelles et autres affres de l'humanité.

Mais depuis samedi, le journalisme a mal. M. Bugingo aurait, selon La Presse, inventé de toutes pièces de nombreux reportages et en aurait embelli nombre d'autres. Une vie de contrefaçon... Comment cela est-il possible? C'est bien la question que tout le monde se pose maintenant.

M. Bugingo a réagi aux allégations de La presse sur sa page Facebook. Il a qualifié l'article de « dégradant ».

Dans un communiqué paru dimanche soir par le biais de l'avocate de M. Bugingo, le journaliste fait savoir qu'il se retire de la vie publique et prendra le temps de « répondre aux allégations ». Il souhaite ainsi préserver la « sérénité » de sa famille et se donner le temps de gérer la crise « avec le même professionnalisme » avec lequel il a toujours abordé sa carrière, selon lui. Sentiment de déjà-vu, quand tu nous tiens.

Le jour même où paraissait l'article de La presse, le 98,5 suspendait sa collaboration avec le journaliste, « le temps de faire la lumière sur ces événements ». Le Groupe TVA, propriétaire de la chaîne TVA et des journaux de Montréal et Québec, en faisait de même.

Depuis, le mot-clic #Bugingo est tendance sur la Twittosphère. L'incompréhension est palpable. La déception est grande. Les journaux du monde entier couvrent maintenant la nouvelle. Nombreux sont les articles à ce sujet chez nos cousins français. Comme quoi la situation ne nous ébranle pas seulement au Québec. Certains y voient une vendetta de La Presse, d'autres, familiers avec les écrits de M. Bugingo, sont outrés devant tant de mensonges et une mythomanie évidente.

Il sera intéressant de voir la suite des événements et la réponse, très attendue, de M. Bugingo aux propos de La Presse. On n'a certainement pas fini d'entendre parler de cette histoire.

Mise à jour : Isabelle Hachey, journaliste qui a écrit l'article concernant François Bugingo dans La Presse, a offert une entrevue à Benoît Dutrizac au 98,5 FM. Il s'agit d'une entrevue sans complaisance et vraiment intéressante, menée par un ami blessé, qu'il est pertinent d'écouter dans son intégralité pour mieux comprendre les dessous de l'affaire. Elle y parle entre autres de ses motivations, des développements de l'histoire depuis sa parution, d'un nouvel article publié à ce sujet aujourd'hui et de sa rencontre avec Bugingo qui est à l'origine de l'article.

Pour l'écouter, cliquez ici.