Publicité
Critique et photos

Le gros laboratoire: Les cobayes de Jean-René l'ont testé pour vous

Jean-René Dufort et sa complice, la journaliste scientifique Marie-Pier Élie, nous proposent, avec Le gros laboratoire, une émission qui allie science et humour. Grâce à un échantillon de 100 volontaires âgés entre 20 et 77 ans et issus de milieux différents, les deux animateurs tenteront de répondre à de grandes questions, telles La vieillesse a-t-elle une odeur? Est-ce que sacrer soulage la douleur? La musique nous rend-elle plus courageux? et, Les pansements : la vitesse versus la lenteur, le test ultime.

Évidemment, le sérieux et la pertinence ne sont pas le nerf de la guerre ici. Par contre, l'esprit scientifique de Dufort et Élie leur exige une certaine rigueur qui transparaît, même dans les expériences les plus absurdes. Bien que le sens de la dérision soit présent dans presque chaque plan, les résultats sont analysés consciencieusement et révèlent parfois des facettes étonnantes d'une problématique. On sera notamment étonné de constater que les encouragements d'une foule ne sont pas aussi bénéfiques qu'on le croit pour un athlète et que l'apparence physique d'un criminel n'a pas d'incidence sur la sévérité du verdict qu'il reçoit de la part d'un jury.

La proposition est amusante, le concept est divertissant, mais il manque quand même un enrobage ludique au projet pour se distinguer et nous convaincre. Le montage est très rigide, tout comme les interventions des animateurs qui divulguent les résultats dans une pièce sombre devant des écrans d'ordinateur, avec une pointe d'ironie, certes, mais sans dégaine particulière.

Bien que les questions posées sont parfois judicieuses - comme cette analyse de « l'effet La voix » qui encouragerait les gens à aimer davantage un chanteur qui a eu un parcours difficile - les réponses sont rarement renversantes. Le gros laboratoire s'intéresse autant au papier de toilette qu'au racisme, ce qui, dans l'absolu, est intéressant, mais engendre irrémédiablement un résultat brouillon; à un moment nous sommes captivés, à un autre complètement désintéressés.

La nouvelle émission d'ICI Explora s'avère tout de même divertissante et mérite qu'on s'y attarde pour sa proposition scientifique hors du commun et son irrévérence contenue.