Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Critique

Le clan : suspense dépaysant

Nouveaux visages, action plantée dans des décors vierges, thématique originale : voilà quelques-uns des nombreux atouts de cette nouvelle série originale dépaysante présentée à ICI Radio-Canada.

On y suit les traces de Yannick Moreau (Sébastien Ricard), criminel notoire contraint à collaborer avec la justice dans une histoire de drogues qui s'est soldée par l'arrestation de ses complices. Forcé de quitter son milieu, le Nouveau-Brunswick, il est alors placé dans un programme de protection des témoins au Québec, sous une nouvelle identité.

Huit ans plus tard, tout son entourage, incluant la femme qu'il aime et avec qui il a deux jeunes enfants, ignore tout de son passé. Les crises de panique qui l'accablent régulièrement ont été mises sur le compte d'un faux passé en Afghanistan en tant que militaire et tout le monde semble avaler cette pilule. Mais soudainement pressenti comme le futur maire de sa municipalité, Vaillancourt, où il évolue dans le milieu équestre, il se retrouve dans la lunette publique et pourrait tout perdre si jamais il est repéré. Surtout que ses anciens complices, qui sont en fait son père et sa fratrie, sont sur le point d'obtenir leur libération de prison. Le passé aura-t-il raison de cette nouvelle vie qui lui est si chère?

Réalisée par Jim Donovan, cette nouvelle proposition mise gros en jouant dans une case horaire qui pourrait lui être ingrate. Pourtant, Le clan a tout pour plaire, à commencer par une distribution exemplaire. Sébastien Ricard, qui y tient la vedette, sait jouer. Il nous l'a prouvé à maintes reprises dans le passé, que ce soit au théâtre, au cinéma ou à la télévision. Sa présence ici ne fait pas exception alors que chacune des scènes qu'il habite captive. Toujours intense, il est appuyé par de solides acteurs, qu'on pense seulement à Benoît Gouin, Germain Houde, Roger Léger, Pierre-Yves Cardinal (mais que faire de ces faux cheveux?) et Luc Senay qui trouve enfin un rôle sur mesure. Le choix de nouveaux visages, avec des comédiens acadiens, s'avère rafraîchissant, bien que certaines répliques peuvent être difficiles à comprendre tant l'accent est fort.

À certains égards, Le clan rappelle un peu Omerta. Pas tellement au niveau narratif, mais plutôt dans le climat de tension qui y est permanent, la musique minimaliste très présente et les nombreux mystères qui sont au coeur de l'histoire. La criminalité, les milieux carcéraux, la justice et la rédemption sont également au coeur de cette fiction, le suspense s'installe bien. Si certaines histoires secondaires manquent parfois d'attrait, ce n'est toutefois pas suffisant pour abrutir ou faire décrocher.

Le clan n'est pas dénué d'intérêt et les deux épisodes qui nous ont été présentés nous ont certainement donné le goût de plonger dans cette histoire. Si seulement il n'y avait pas cette perruque de Pierre-Yves Cardinal...

Les photos des personnages sont disponibles ci-dessous.

Présentation multiplateforme

Les six premiers épisodes de la série seront présentés les samedis à compter du 31 octobre à 21 h sur ICI Radio-Canada Télé. ICI ARTV diffusera aussi les six premiers épisodes en rafale du 13 au 15 décembre de 22 h à minuit à raison de deux épisodes à la fois.