Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Entrevue

Le Bye Bye 2017 attaquera de front les sujets chauds de l'année

Nous avions été charmés par la proposition de Simon-Olivier Fecteau et Guillaume L'Espérance l'an dernier. Un Bye Bye qui n'épargnait personne, mais qui restait, malgré tout, politiquement correct. Lisez notre critique ici. Notre sketch coup de coeur avait été cette parodie de la pièce « Si j'étais un homme » de Diane Tell, chantée par une Véronique Claveau  au sommet de son art, déguisée en Hillary Clinton.

Voilà que le Bye Bye 2017 approche et comme les derniers mois ont été marqués par plusieurs scandales, dont de nombreuses inconduites sexuelles dévoilées dans les médias, nous nous questionnions à savoir si la revue de fin d'année serait teintée par ces polémiques. Déjà, il y a quelques semaines, on nous apprenait que la moitié du Bye Bye avait été réécrite à la lumière des événements récents.

« C’est sûr qu’il y a des sujets cette année qui sont un peu plus délicats, mais on a décidé de foncer et de parler de ces trucs-là », explique le producteur de l'émission, Guillaume L'Espérance.

Ce dernier tient quand même à apporter une nuance : « Il reste que le Bye Bye est une revue humoristique. Les gens écoutent le Bye Bye pour avoir du plaisir. On ne peut donc pas faire un Bye Bye qui ne porte que sur les agressions et les scandales de nature sexuelle. Oui, on va en parler, oui, il y a des sketchs là-dessus, mais en même temps ce n’est pas la majorité du contenu du Bye Bye. »

La semaine dernière, l’équipe du Bye Bye a fait un visionnement-test afin de connaître l’appréciation du public. « C’est très intéressant comme exercice parce qu’il y a des choses qu’on était convaincu que ça marcherait bien et ç'a pourtant moins bien réagi et il y a d’autres trucs qu’on était moins sûr et ç'a marché super bien. Le rire, ça ne se provoque pas, c’est une réaction spontanée, alors on s’en sert comme guide. »

On se souviendra que l'an dernier, une parodie des Pays d'en haut, qui avait nécessité beaucoup de travail, avait été retirée du montage final. Cette année, l'équipe a coupé 4 ou 5 sketchs, mais rien de majeur comme en 2016.

Si tout se déroule comme prévu, le montage devrait être terminé entre 17 h et 18 h ce soir (30 décembre). « L'an dernier on avait terminé à 4 h du matin, donc on a une petite avance cette année quand même », mentionne le producteur.

Même si Simon-Olivier Fecteau et Guillaume L'Espérance sont satisfaits de leur deuxième Bye Bye, c'est le public qui aura le dernier mot le 31 décembre dès 23 h. « Ce que Simon et moi on en pense, ça n’a aucune importance », précise le producteur. « Le show est pour le public et on espère que les gens vont se reconnaître. »