Critique

Le BEACHCLUB : Quand deux gosses de riche s'achètent un club à ciel ouvert

Les frères Olivier et Julien Primeau, qui se décrivent eux-mêmes comme des fils à papa, ont décidé d'acheter le BEACHCLUB et de lui donner un air de jeunesse. Aidés par leur père, les deux jeunes entrepreneurs de moins de 30 ans ont investi près de 2 millions $ pour faire de ce lieu unique, en banlieue de Montréal, un incontournable pour les amoureux de musique électronique. On a beaucoup entendu parler de l'endroit au cours de l'été alors que des vedettes internationales telles que Kylie Jenner, Justin Bieber, Tiësto s'y sont arrêtées ou doivent le faire.

Une île 18 ans et + comme celle-là qui accueille des milliers de personnes chaque fin de semaine nécessite une gestion serrée et sérieuse. Les deux frères, issus du domaine de l'alimentaire, n'avaient aucune connaissance du monde des bars avant de se lancer dans ce projet de démesure. Ils apprennent donc au fil des jours, des erreurs et des succès comment régir adéquatement ce type d'établissement. Ils ont quand même gardé à leur côté l'ancien propriétaire afin qu'il agisse à titre de consultant, une manière de rassurer papa et son gros investissement.

La série documentaire - dont nous n'avons visionné que le premier épisode - offre un aperçu intéressant des défis qu'ont dû relever les entrepreneurs et leur équipe. Elle répond à beaucoup de questions que se pose la clientèle. Qui sont ces deux ambitieux qui se sont offert le plus grand club à ciel ouvert en Amérique du Nord? Quel traitement offrent-ils aux invités spéciaux? Comment dirige-t-on un établissement comme celui-là? Et surtout, combien cela coûte-t-il et combien cela rapporte-t-il? En ce sens, Benoît Gagnon fait du très bon boulot, en posant des questions pertinentes, celles qui nous touchent, et en approchant le sujet avec convivialité, sincérité et un brin de légèreté.

Réalisé à la manière de l'émission Les dieux de la scène, l'autre série documentaire du réalisateur Simon Sachel, BEACHCLUB propose une intrusion dynamique et haletante - à l'image du rythme de vie des propriétaires - dans ce monde des bars qui suscite tant de curiosité et d'admiration de la part du public. Il s'agit certainement de l'une des émissions à ne pas manquer cet automne.

La série compte 10 épisodes de 30 minutes. Le premier épisode, qui dévoile l'envers des travaux de construction et de la journée du lancement de la saison avec les DJ suédois Dada Life, sera diffusé le jeudi 27 août à 18h.