Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Entrevue

L'auteur de District 31 promet que vous n'êtes pas au bout de vos surprises

Adeptes de District 31, vous savez maintenant, après l'épisode haletant de lundi, que Patrick et Da-Xia ont mis la main sur une information très compromettante pour Yanick Dubeau. Un jeu du chat et de la souris s'est donc mis en branle ce lundi, ouvrant la voie à une semaine incroyable, sans doute la meilleure de toute la série. Vous serez rivés à votre écran et les minutes d'attente seront longues entre chaque épisode, vous êtes avertis. Lisez nos impressions sur les quatre épisodes de la semaine ici.

Dans la foulée de notre visionnement effréné, nous avons eu la chance de nous entretenir avec l'auteur de la série, Luc Dionne, qui a bien voulu nous parler de sa démarche et de ce qui s'en vient pour le district 31. Il nous promet que nous ne sommes pas au bout de nos surprises...

Luc Dionne nous parle d'abord de sa démarche créative pour la saison, qui est différente des précédentes saisons, tout en répondant par la bande aux critiques formulées par certains téléspectateurs quant à la longueur de l'intrigue : « Quand les gens ont l'impression que c'est long, ils ont l'impression que ça traîne, ce qu'ils ne se rendent pas compte, c'est que pour une fois cette année, j'ai décidé que le téléspectateur en savait plus que n'importe qui. Les gens ne comprennent pas vraiment comment ça fonctionne dans la police. Il n'y avait absolument rien qui permettait à qui que ce soit de la police de douter de Yanick. Les enquêteurs, ils cherchent la petite erreur. Mais ce n'est pas parce que tu apprends que quelqu'un t'a menti qu'il cache nécessairement quelqu'un dans son sous-sol.[...] Tout ce qu'on a raconté depuis le début et qui semblait banal va prendre son sens. Il y a des choses qui vont devenir claires. C'est ça le quotidien d'un poste de police. » Rappelons que Michel Charette a aussi remis à l'ordre récemment, à sa manière, les téléspectateurs qui se plaignent de l'intrigue.

Évidemment, maintenant que les enquêteurs savent que Yanick a fait entrave à l'enquête sur la disparition de Charlène Baribeau, toutes les questions sont permises, pour l'équipe comme les téléspectateurs. Pourquoi Yanick Dubeau a-t-il agi ainsi? Par ses actes, protégeait-il quelqu'un d'autre? Quel était son lien exact avec Paule Lefebvre et Charlène? Quel rôle la mère de Yanick a-t-elle joué dans l'évolution de ce personnage? Les spéculations vont bon train. À ceci, Luc Dionne réplique : « Ce n'est pas fini. Vous n'avez rien vu. Ce n'est pas fini cette histoire-là. Il va y avoir autre chose qui va arriver, puis d'autres personnes qui vont débarquer dans l'histoire. Les histoires vont s'entremêler. [...] Pour Yanick, on va en apprendre plus c'est sûr : ce qu'il était, ce qu'il faisait, pourquoi il fait ça, etc. » On vous prévient aussi, un élément qui sera planté dans l'intrigue cette semaine aura des répercussions pour la suite des choses.

Fidèle à son habitude de nous titiller avec ce qui s'en vient, il ajoute : « Un moment donné, vous ne le verrez pas venir, vous allez tourner un coin de rue et PAF, ça va vous péter dans la face. Vous allez dire " eh taboire, là on s'en va par là! " »

La pression est grande pour l'auteur de continuer à épater jour après jour, avec une charge de travail qui effraierait même le meilleur enquêteur du district 31. L'engouement est fort au sein des très nombreux téléspectateurs (plus de 1,4 million chaque soir) qui sont très impliqués sur les réseaux sociaux, mais l'auteur garde la tête froide : « Moi, ce qui est important, c'est d'être dans le coeur des téléspectateurs. [...] dans ma carrière, j'ai appris à garder les deux pieds sur terre. Un moment donné, ça peut virer de bord. Les gens vont passer à autre chose. J'essaie de gérer cela. J'ai un travail à faire, je le fais du mieux que je peux, je raconte une histoire avec le talent que j'ai ou que je n'ai pas. Je donne tout ce que je peux. »

On ne peut le nier, le résultat est très réussi. Préparez-vous à toute une semaine! Lisez nos impressions ici.