Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Lara Fabian se confie sans tabou et sans filtre dans le documentaire LARA

Cela fait déjà plusieurs mois qu'on entend parler de ce documentaire sur Lara Fabian, produit par Jean-Philippe Dion et les productions Déferlantes. On nous promettait une oeuvre unique qui nous permettrait de découvrir des choses que même les plus grands fans de la chanteuse ignoraient. On ne nous avait pas menti. Ce nouveau documentaire, intitulé LARA, entre dans l'intimité de la diva, jusqu'à nous révéler des secrets étonnants sur la star.

On y apprend notamment qu'elle a récemment été victime d'une fraude en lien avec sa plus récente tournée de spectacles et qu'elle a vécu une fausse couche il n'y a pas si longtemps. Elle explique aussi en détail les raisons étonnantes - et plutôt troublantes - pour lesquelles elle n'a pas percé aux États-Unis, même si Sony avait pourtant investi plus de 20 millions $ en elle. Elle revient en outre sur la façon dont les médias français l'ont traitée (injustement, cruellement) pendant près de 10 ans.

Jean-Philippe Dion mène de mains de maître la portion entrevue. Il admet sans gêne avoir été lui-même surpris de la grande ouverture de Lara Fabian. Il n'avait jamais été question d'aborder sa fausse couche dans le documentaire, par exemple, mais la chanteuse a décidé, lors d'un tournage en Italie de s'ouvrir sur ce passage difficile de sa vie. Elle mentionne que sa grande confiance en l'équipe qui l'entourait l'a amenée à aborder ce genre de sujets plus personnels et difficiles à ressasser.

Dans le documentaire de 90 minutes, on peut aussi la voir dans sa maison avec sa fille, Lou Pullicino, et son mari, Gabriel Di Giorgio. Elle évoque, une fois de plus, sans tabou, la différence d'âge (13 ans) qui la sépare de son jeune époux. Elle parle aussi de la relation saine qu'elle entretient avec son enfant. Il est fort intéressant de découvrir la chanteuse au naturel, sans maquillage, sans apparat. Lara Fabian se permet aussi d'avouer qu'elle ne se trouve pas jolie, comme bien des femmes. La seule scène qu'elle a demandé de retirer du montage final concerne d'ailleurs ce sujet. Elle considérait que le propos (son insécurité face à son physique) était « redondant et pas nécessaire ».

LARA saura, sans aucun doute, convaincre les fans de la première heure de la chanteuse, puis ceux qui ne la connaissent pas, ou à peine, et qui veulent en apprendre davantage sur elle. Jean-Philippe Dion et son équipe sont arrivés à produire un documentaire de qualité, honnête et respectueux, qui nous fait découvrir les revers de la célébrité et nous révèle certaines failles du milieu de la musique.

LARA sera disponible dès le jeudi 15 octobre sur Club Illico. La Belgique a déjà acheté le documentaire et Productions Déferlantes est actuellement en négociations avec la France.