Critique

L'amour est dans le pré, saison 4 : « L'amour va d'être au rendez-vous »

Précisons-le d'emblée : je suis une adepte, une vraie, de L'amour est dans le pré, et ce, depuis ses débuts. Impossible de résister à ce concept différent, authentique et accrocheur qui a permis à de vrais couples de se former et de durer. Une téléréalité qui n'offre pas de réel prix lors de sa finale et dans laquelle les candidats sont là pour toutes les bonnes raisons : rafraîchissant, non?

La quatrième saison ne décevra certainement pas puisqu'elle s'annonce des plus prometteuses avec ses cinq agriculteurs charismatiques, tous très différents les uns des autres (il y a notamment un père de trois enfants parmi les candidats). Déjà après le visionnement des deux premiers épisodes qui ont été présentés à la presse, on entrevoit des tensions, des passions et, qui sait, peut-être l'amour...

Rappelons le concept : cinq agriculteurs accueillent sur leur ferme trois prétendantes avec qui ils partagent leur réalité quotidienne, en espérant qu'une relation amoureuse voit le jour avec l'une d’elles. Le premier épisode permet à ces cinq hommes de découvrir et choisir leurs prétendantes. Le second épisode nous permet d'entrevoir ce qu'aura l'air la vie sur la ferme pour ces femmes qui, pour la plupart, n'y ont jamais mis un pied (des coiffeuses, il y en a!). Et c'est là que le plaisir des spectateurs commence. L'un des candidats choisit ses prétendantes comme un repêchage au hockey. Le second agence la couleur des gants de travail remis à ses candidates avec la couleur de leur chambre. Un troisième réclame une seconde rencontre en privé avec l'une des aspirantes qui l'a déçu lors de leur première rencontre. Un quatrième avoue candidement avoir déjà tricoté.

Bien sûr, les expressions colorées sont au rendez-vous, malgré le fait que ce ne soit jamais aussi magique qu'avec Luc qui avait contribué à faire de la troisième saison de L'amour est dans le pré un véritable succès populaire. C'est ainsi qu'on peut entendre des phrases savoureuses comme : « Elle travaillait mon coeur à l'intérieur » ou « Je préfère pas trop me mouiller les lèvres » ou encore « Ça coulait pas nécessairement fluide comme si on avait élevé les cochons ensemble ». Du charme et du naturel, il y en a! Et c'est bien ce qu'on apprécie. Marie-Ève Janvier tient quant à elle les commandes de cette nouvelle mouture avec assurance et élégance, comme elle a l'habitude de le faire. La réalisation est adroite et lumineuse et met naturellement en valeur les participants et leurs milieux de vie.

Cette quatrième saison de L'Amour est dans le pré s'est fait attendre, mais le résultat ne rebutera certainement pas les fervents, dont moi, qui aiment voir naître sous leurs yeux cette étincelle d'amour parfois surprenant. De la romance dans un pré, qui dit mieux?

Dès jeudi 21 janvier à 20 h à V Télé et en rappel à MusiquePlus à 21 h.