Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Lâcher prise continue de nous réchauffer le coeur avec sa saison 3

Au fil des deux premières saisons de Lâcher prise, on est littéralement tombé sous le charme de ses personnages imparfaits, qui se chamaillent autant qu'ils s'aiment. On a particulièrement craqué pour le duo mère-fille dont le passé chargé empêche un présent complètement harmonieux. Elles s'aiment, mais ne sont pas trop capables de se le dire. C'est le cas de bien des familles québécoises.

On les retrouve avec plaisir, ainsi que le reste de la distribution toute étoile, dans la troisième saison de la série, qui continue de nous réchauffer le coeur avec ses textes fabuleux, grinçants et hilarants signés Isabelle Langlois.

Un an jour pour jour s'est écoulé depuis ce moment où tout a éclaté dans la vie de Valérie et qu'elle a dû se consacrer à elle-même et tenter de se reconstruire. On la retrouve assise sur le divan de sa psychologue Rachel, alors qu'elle termine sa dernière séance. Les choses vont mieux pour elle, qui est plus lumineuse, mais qui se cherche encore. Toujours sans emploi, au grand dam de ses parents qui tentent de ne pas trop s'en mêler, Valérie ne sait toujours pas où est sa place. Qu'est-ce qui la rendrait heureuse? Pendant ce temps, Éric et Kevin ont entrepris leurs démarches pour devenir parents, ce qui ne se fera pas sans écueils. Quand Valérie apprend que Simon est séparé de Josiane, son coeur en dormance pourrait bien se réveiller...

C'est avec un bonheur immense qu'on renoue avec les textes incisifs et drôles d'Isabelle Langlois, qui mettent de l'avant l'amour qui unit cette grande famille atypique. Ça se crie par la tête, ça s'insulte, ça résiste, mais il émane de ces échanges une affection toute particulière qui s'avère contagieuse. On rit vraiment beaucoup avec cette troisième saison, dont nous avons pu voir les trois premiers épisodes. La réalisation, éclatante, rend l'ensemble irrésistible.

Dans ce contexte, on constate que Sophie Cadieux continue d'épouser son rôle avec passion. Sa Valérie a évolué et elle nous le livre bien, avec un jeu plus serein, plus posé. À ses côtés, Sylvie Léonard continue de voler la vedette avec son personnage de mère caractérielle, mais aimante. Les scènes qu'elle partage avec Éric Bernier sont absolument délicieuses et on en prendrait plus. Puis, il y a Jean-Moïse Martin, charismatique à souhait, et Emmanuel Schwartz, parfait dans le rôle du grand dadais sympathique, qui ajoutent au bonheur de cette distribution qui ne cesse de nous convaincre. Un caméo de Bernard Derome vous fera sans doute hurler de rire.

Bonne nouvelle : les adeptes peuvent déjà visionner les trois premiers épisodes de la saison 3 sur l'Extra d'ICI Tou.tv, juste à temps pour la pause des fêtes. Ils valent largement le détour. La suite sera présentée à compter de janvier sur les ondes de Radio-Canada. Pertinente et divertissante, la série Lâcher prise se bonifie avec le temps et devient de plus en plus addictive. On commence déjà à espérer un renouvellement pour une quatrième saison.