Publicité
Télé

La voix 4 : les premiers duels en mettent plein la vue et les oreilles

Les coachs ont commencé dimanche soir à faire une première sélection au sein de leurs équipes respectives et les choix étaient franchement déchirants. Bien souvent, on avait l'impression de voir des duos plutôt que des duels, ce qui rendait la tâche d'autant plus complexe pour les coachs et les mentors qui faisaient leur arrivée hier.

Le premier Duel présenté par Marc Dupré était un combat de titans entre les rockeurs Jesse Racicot et Jonny Arsenault. Pour faire ressortir leur énergie, le Coach leur a proposé de chanter l’explosive « Are You Gonna Go My Way » de Lenny Kravitz. Leur dégaine rock, leur mordant et leur charisme ont conquis la foule. Le choix a été difficile pour Marc, mais son choix s’est arrêté sur Jonny Arsenault.

Pierre Lapointe a ensuite présenté un Duel empreint d’une grande sensibilité. Il a demandé à Marielle Varin et Simon Patenaude d’interpréter la touchante « J’ai demandé à la Lune » d’Indochine. Avec une sincérité désarmante, les deux participants se sont approprié la pièce avec un naturel envoûtant. Après avoir discuté avec sa Mentor, Diane Tell, Pierre a préféré Marielle Varin.

Tous deux membres du groupe The Rainbows, Geneviève Paré et David Latulippe redoutaient le jour où leur Coach, Éric Lapointe, allait leur demander de s’affronter dans l’arène. Éric ne les aura pas fait attendre longtemps. Les deux participants ont chanté ensemble « I Wish » de Stevie Wonder, une chanson parfaite pour leur voix soul. Leur complicité a crevé l’écran et compliqué la tâche d’Éric qui a tranché en faveur de David Latulippe après consultation avec son Mentor, Michel Rivard. Marc Dupré a profité de l’occasion pour effectuer son premier vol et repêcher Geneviève Paré dans son équipe.

Ariane a mis la jeunesse en vedette lors de son premier Duel. L'un de nos coups de coeur, Soran Dussaigne (17 ans) et Anthony Séguin (16 ans) se sont livré une chaude lutte en reprenant « Paradis City de Jean Leloup ». Les deux adolescents ont revisité, avec beaucoup d'originalité, la chanson de l'année au dernier gala de l'ADISQ. Le Duel aux sonorités reggae a touché le coeur d'Ariane, émue devant un tel abandon. Elle a opté pour le timbre de voix original de Soran Dussaigne.

Marc a donné une commande de taille pour Genevieve Leclerc et Rebecca Fiset-Côté : s'attaquer à la pièce « Prière païenne » de Céline Dion. Véritable feu d'artifice, leur prestation a démontré tout l'aplomb, l'aisance et l'émotion dont les chanteuses sont capables. Après discussion avec Alex Nevsky, Marc a préféré la présence forte de Genevieve Leclerc. Éric Lapointe a sauté sur l'occasion pour voler Rebecca Fiset-Côté.

En choisissant la pièce « Like A Rolling Stone » de Bob Dylan pour ses deux musiciens folk barbus Ryan Kennedy et David Rozon Pierre Lapointe s'est assuré d'un Duel inspiré. Héritiers de Dylan, les chanteurs ont su mettre le texte de la pièce à l'avant-scène. Leur sérénité contagieuse s'est emparée des Coachs, des Mentors et de la foule qui ont vu naître une nouvelle amitié entre les deux participants. Suivant les conseils de Diane Tell, Pierre a choisi Ryan Kennedy pour la richesse de sa voix.

C'est un numéro d'une grande beauté qu'a présenté Éric en jumelant Lou-Adriane Cassidy à Anick Gagnon. Elles ont brillé et renversé la foule en chantant « Mappemonde» des soeurs Boulay. Dans une mise en scène dépouillée, leurs harmonies vocales ont volé la vedette et donné des frissons au Mentor Michel Rivard. Pour son talent pur, Éric a choisi de garder Lou-Adriane Cassidy.

Lors du dernier Duel de la soirée, Ariane a misé sur un combat entre la jeunesse et l'expérience. Réunies pour interpréter « I Want To Know What Love Is » du groupe Foreigner, Noémie Lorzema (17 ans) et Marie-Pierre Leduc (38 ans) ont chanté avec cœur et passion. Les chanteuses ont reçu une ovation debout. Après avoir consulté sa Mentor Marie-Pierre Arthur, Ariane a conservé Noémie Lorzema.

Voici le résumé de la soirée, en image.