La Fureur spéciale 20 ans : Tout un party!

Dès ses débuts en 1998, La Fureur - d'abord animée par Véronique Cloutier, puis par Sébastien Benoît - s'est imposée comme un véritable phénomène social. Qui n'a pas déjà tenté le fameux mouvement de danse qu'on attendait avec impatience chaque semaine? Il était donc tout naturel que Radio-Canada ramène à son antenne l'émission culte, pour un soir seulement, pour souligner ses 20 ans. Pourquoi un soir seulement? Véronique Cloutier a récemment répondu à cette question. Il fallait donc savourer ce moment télévisuel unique ce samedi, avec familles et amis (si vous l'avez manqué, aucune rediffusion n'est prévue.)

C'est sur un plateau similaire à celui d'origine que les vétérans et les recrues ont fait leur entrée sur le plateau de Radio-Canada à 21 h tapant, dans une ambiance plus que survoltée. En fait, on peut pratiquement parler de folie pour décrire l'atmosphère qui régnait dans le studio 42 à ce moment-là. Puis, l'animatrice, elle-même surexcitée, a fait son arrivée en faisant la danse d'occasion. Son sourire était beau à voir et l'animatrice était visiblement ravie d'y être, tout comme nous d'ailleurs. L'affrontement entre les gars et les filles pouvait commencer.

On a eu droit à tout un duel entre les vétérans! Élyse Marquis menait l'équipe des filles formée de Linda Malo, Hélène Bourgeois-Leclerc et Isabelle Brossard. Très compétitive, l'équipe des gars pouvait compter sur le capitaine expérimenté Sébastien Benoît et les joueurs Alex Perron, Joël Legendre et Louis Morissette. On a ainsi replongé avec nostalgie dans des jeux comme « La chanson arrêtée », « La fosse aux chansons » et « Le face à face » avec un bonheur consommé. En bon québécois, on a eu du gros fun noir! Avouez que vous avez chanté fort ces succès dans votre salon, n'est-ce pas? Charlotte Cardin, toujours éblouissante, complétait le premier bloc en interprétant rien de moins que « Baby One More Time » de Britney Spears.

Les recrues n'en revenaient tout simplement pas de pouvoir participer à cet événement unique et cela leur paraissait dans le visage. Sarah-Jeanne Labrosse, Katherine Levac, Maripier Morin, Mariana Mazza, Pierre-Yves Lord, Phil Roy, Pier-Luc Funk et Jay Du Temple ont tout donné sur des succès généralement plus récents. Les chamailleries et les contestations étaient encore au rendez-vous, comme à l'époque, et on appréciait la fougue de tout un chacun. Les filles ont fini par remporter la partie 18 à 15, in extremis doit-on préciser.

Au chapitre des meilleurs moments, notons celui où Phil Roy a volé l'anneau de mariage de Louis Morissette, qui menaçait à la blague de laisser sa femme sur le même plateau où il l'avait rencontrée. « J't'ai rencontrée icitte, j'peux te laisser icitte! », a lancé le producteur et comédien. Louis Morissette faisait ainsi référence à l'une des anecdotes croustillantes sur La Fureur que nous avons recensées ici. On a aussi beaucoup aimé ce duo de Véronique Cloutier et Louis Morissette, adorables ensemble, sur « Le feu sauvage de l'amour ». Des apparitions de Gabrielle Destroismaisons et des chanteurs de Kaïn, Noir Silence, La Chicane, Okoumé et Yelo Molo ont contribué à nous faire passer une excellente soirée.

Il faut le dire, La Fureur n'a pas pris une ride, même après toutes ces années. À tel point qu'on se demande vraiment pourquoi un véritable retour, chaque semaine, ne serait pas envisageable pour Radio-Canada. Les cotes d'écoute de cet événement - nous attendons avec impatience de les découvrir - pourraient être assez épatantes si on se fie à l'engouement qui précédait la diffusion. Est-ce qu'un résultat plus que positif pourrait donner des envies au diffuseur? Jamais deux sans trois comme on dit... En attendant, on peut dire qu'on a eu droit à tout un party!