Publicité
Télé

La docusérie Huissiers vivement critiquée

La docusérie Huissiers, diffusée sur les ondes de Noovo, se retrouve sous le poids de vives critiques provenant de plus de 112 organismes communautaires, lesquels lui reprochent notamment d’utiliser la détresse psychologique de gens ordinaires à des fins de spectacle, rapporte le Journal de Montréal.

Une plainte a d’ailleurs été acheminée à Bell Média, à Noovo, ainsi qu’à la maison de production Pixcom.

Au cœur de cette bataille, nous retrouvons Projet PAL, un organisme sans but lucratif offrant du soutien aux personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale, et cherchant à combattre la discrimination et l’isolement dont elles peuvent être victimes.

L’organisme a d’ailleurs créé une pétition qu’il désire acheminer aux producteurs et aux diffuseurs concernés, exigeant que l’émission soit immédiatement retirée des ondes et des plateformes où elle peut être visionnée. Une série qui, pour les plaignants, crée beaucoup plus de problèmes qu'elle amène de solutions, en particulier après les mois difficiles que nous venons de traverser, qui ont placé plusieurs citoyens dans une position précaire et/ou vulnérable.

« À Bell et Pixcom, nous demandons l’arrêt immédiat de la production de cette émission. À Bell et à Noovo, nous demandons la fin de la diffusion et de la rediffusion de cette émission, et de retirer les épisodes déjà produits du Web. Nous demandons de cesser le financement et de ne plus offrir de crédits d’impôt à la production de cette émission. À Bell Cause pour la cause, nous demandons de s’impliquer dans le choix des émissions produites afin de mettre en application leur mission au sein même de leur entreprise », peut-on lire notamment.

« La détresse vécue par les locataires évincés est réelle et alarmante. Nous sommes en pleine crise du logement. Les impacts financiers de la pandémie se font sentir. Les personnes évincées auront toutes les misères du monde à se reloger. Ce n’est pas un spectacle acceptable que de les regarder se faire mettre à la rue! »

Au moment de publier ces lignes, près de 900 internautes avaient signé la pétition.