Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Julie Snyder ébranlée par une chronique puissante de Sarah-Maude Beauchesne

La nouvelle collaboratrice à La semaine des 4 Julie, Sarah-Maude Beauchesne, a abordé ce mercredi les standards de beauté dans une chronique qui a ébranlé autant l'animatrice que ses invités, Mariana Mazza et Jenny d'OD dans l'Ouest.

« À chaque fois que je vais venir ici, c'est important pour moi de parler avec mon coeur, de choses qui sont difficiles parfois », dit d'abord l'autrice.

« J'ai été mannequin dans mon adolescence dans les années 2000, où être mannequin voulait dire : être un cintre et ne pas avoir de voix. Moi, c'était mon rêve de petite fille. J'ai signé mon contrat de mannequin à 16 ans. C'était ma plus grande fierté. Mais, c'est là que toutes mes insécurités hyper insidieuses ont commencé parce qu'on m'a dit rapidement qu'il fallait que je m'entraîne, que je perde du poids. Je mesure 5'10" et demi et pesait 110 lbs. [...] Moi, je pensais juste que j'étais jolie parce que j'avais un rêve, mais c'était pas assez. Lors de mon premier shooting photo, la mannequin s'est évanouie parce que ça faisait 48 h qu'elle n'avait pas mangé. »

« On m'avait dit à 16 ans et demi, dans le bureau de l'agence de mannequins : "ton nez va être un problème, ça va être un frein à ta carrière de mannequin. Il va falloir que tu apprennes à poser sans qu'on le voit" », ajoute-t-elle.

Mariana Mazza, interpelée par le sujet, indique : « Il faut sensibiliser le monde. Moi, je me fais arrêter souvent dans la rue et la première affaire qu'on me dit, c'est : "heille, toi on t'aime et vous êtes dont ben plus petite qu'à la télé". Tout de suite, on me parle de mon poids. [...] Arrêtez de parler de la beauté du monde! Commentez le talent, dites comment vous les appréciez, comment vous aimez ces personnes, dites-leur que vous les trouvez belles, mais ce n'est pas ça qu'on a besoin pour avoir confiance. »

À la fin de sa chronique, Sarah-Maude Beauchesne a invité les femmes sur le plateau à faire un exercice inspiré de l'activiste et actrice Jameela Jamil, qui a parti le mouvement « I weigh » [« Je pèse »], qui veut qu'on pèse les choses dont on est fière plus qu'un chiffre sur la balance. Mariana Mazza a lancé : « Je pèse le plus lourd que j'ai jamais pesé de ma vie et je ne me suis jamais trouvée aussi belle que ça ».

Au tour de Julie Snyder, elle est devenue très émotive, puis a déclaré, avec un trémolo dans la voix : « Je pèse que je suis une battante, même si j'ai été trahie. Je pèse que je suis une productrice, animatrice, qui laisse beaucoup de place aux femmes aux postes de pouvoir et je pèse que je tente toujours de m'améliorer. »

Il faut davantage parler de ces sujets importants à la télé. Bravo Sarah-Maude Beauchesne!