Entrevue

Hélène Bourgeois-Leclerc nous parle des coulisses de District 31

« 
Personne ne se doutait que ça allait devenir LA série de l'automne, même pas nous.
»

« Personne ne se doutait que ça allait devenir LA série de l'automne, même pas nous », mentionne-t-elle lorsqu'on l'interpelle sur ce succès critique et public qu'est District 31. « On se disait : "on va faire une p'tite quotidienne, ça va être plaisant, c'est des polices, c'est l'fun". Dans l'univers des séries, et surtout depuis quelques années, les séries policières ont la cote, mais on n'aurait pas pu espérer une meilleure réponse. »

Elle mentionne qu'une bonne partie du succès de cette série revient à l'auteur, Luc Dionne. « Luc Dionne est fantastique. Je lis ses scénarios et je deviens spectatrice. Je lis ça et à la fin je suis surprise et j'ai hâte de lire l'autre. Je viens de recevoir deux des textes et j'en ai lu deux dans le train sur mon iPhone. C'est cette plume-là, cette façon qu'il a de ratisser super large, de faire plein de petites affaires en même temps, d'aller dans le personnel, dans l'intime et dans l'humain puis dans le suspense et le technique, des zones qu'on côtoie rarement. Les séries policières, c'est souvent du « pow pow », là on est beaucoup dans les termes, dans la justice, dans l'explication de tout ça, dans les différentes étapes pour se rendre à une arrestation. »

Découvrez nos photos de la visite du plateau ici.

« On tourne quatre épisodes par semaine sur cinq jours, donc une semaine télévisuelle, on la tourne en une semaine réelle. »

À l'origine, ce devait Hélène Florent qui incarne l'enquêteuse des crimes sexuels Isabelle Roy, mais comme celle-ci a abandonné le projet avant le début du tournage, Bourgeois-Leclerc l'a remplacée au pied levé. « Ils m'ont appelé puis neuf jours après, le tournage commençait. Heureusement, mon horaire était assez libre, alors il s'est rempli. »

La talentueuse comédienne nous raconte la logistique derrière les tournages de District 31. « On tourne quatre épisodes par semaine sur cinq jours, donc une semaine télévisuelle, on la tourne en une semaine réelle. On est en avance d'à peu près 6 semaines environ. Ce qui est en ondes actuellement, ç'a été tourné il y a un mois et demi. On reçoit nos textes deux semaines à l'avance. C'est des gros horaires, mais moi ça me convient parfaitement parce qu'il faut que tu arrives bien préparé et pas juste de savoir tes répliques, il faut que tu saches exactement où tu t'en vas dans tes enquêtes. »

« On finit de tourner la semaine prochaine et on recommence en janvier jusqu'au mois de mars. Ça va être en ondes jusqu'à la fin avril, début mai. »