District 31 : Michel Charette brille dans une intrigue qui s'assombrit de plus en plus

Avertissement : Si vous n'êtes pas à jour dans votre visionnement des épisodes de
District 31
, vous devriez cesser votre lecture maintenant. Nous dévoilons ci-dessous un élément important de l'intrigue.

Michel Charette est dans notre paysage culturel québécois depuis de nombreuses années, que ce soit au théâtre, au cinéma ou à la télévision. C'est donc dire qu'il doit y avoir bien peu de Québécois qui ne connaissent pas cet acteur talentueux et souvent drôle.

Pourtant, j'ai l'impression de le redécouvrir complètement dans District 31, dans un rôle plus sombre et complexe que ce à quoi il nous a habitués. Son Bruno Gagné, depuis qu'il a fait son arrivée dans la série, brille de mille feux et se trouve au coeur des intrigues les plus passionnantes. Le jeu du comédien n'y est pas pour rien...

Mais voilà que son histoire devient de plus en plus lugubre alors qu'on apprend cette semaine que son sombre passé - la mort de sa famille dans un incendie - n'était pas le fruit d'un triste hasard, mais bien l'oeuvre d'un répugnant criminel pédophile. Personnellement, je l'avais vu venir. Et vous? Cela ne m'a pas empêché de savourer chaque instant de cet épisode-clé qui a culminé dans une confrontation intense entre le policier et son ennemi. Un très grand jeu d'acteur qui se peaufine de semaine en semaine.

« 
Moé, ça fait 7 ans que je me blâme. Que je me dis que c'est de la faute, que j'ai peut-être mal vissé quelque chose, que j'aurais dû rester là. Mais avec ça, j'ai compris mon osti que tu voulais te débarrasser de moé. Mais j't'encore là. Pis j'vas te suivre jusqu'à ta mort...
» - Bruno Gagné

Coup de chapeau donc pour Michel Charette qui nous fait vivre de grandes émotions dans District 31 chaque semaine, comme plusieurs de ses complices d'ailleurs.

Rappelons que District 31 attire chaque semaine près de 1,2 million de téléspectateurs. Une performance exceptionnelle pour une quotidienne qui doit faire pâlir d'envie les autres diffuseurs. Parions que TVA se mord les doigts d'avoir refusé ce projet dès le départ...

À l'encontre de Magalie Lépine-Blondeau et Vincent-Guillaume Otis qui quitteront la série au printemps, on espère que Michel Charette sera là encore longtemps...