Des détails sur la nouvelle série télé de l'auteure d'Unité 9

Après le passage de Danielle Trottier à Tout le monde en parle où elle a dévoilé en primeur la nature de son nouveau projet télé, Radio-Canada divulgue aujourd'hui des détails sur cette nouvelle série qui sera présentée dès l'automne 2019 sur ses ondes.

Ainsi on apprend que le titre de cette nouvelle dramatique, qui prendra place dans une école fréquentée par des adolescentes enceintes, se nommera Toute la vie.

Danielle Trottier retrouve pour ce projet le réalisateur d'Unité 9, Jean-Philippe Duval, de même que les producteurs Fabienne Larouche et Michel Trudeau d'Aetios Productions.

Voici le synopsis officiel :

« Toute la vie gravite autour d’un établissement unique au monde : l’école Marie-Labrecque. Elle accueille une soixantaine de jeunes filles âgées de 12 à 17 ans, toutes enceintes ou jeunes mamans. Elle a la double mission de veiller à leur scolarité et de les préparer à assumer leur rôle de mère au point où, après l’accouchement, elles seront aptes à prendre soin du petit être fragile et totalement dépendant qu’elles ont mis au monde. Rien n’est moins sûr! C’est un défi de taille et il faut y parvenir en quelques mois.

À l’instar de la soixantaine de filles qui fréquentent l’école, Edwidge, Flora, Den, Camille et Jolène se sont engagées fermement à poursuivre leurs études, tandis qu’Anaïs, 13 ans, souhaite ardemment être admise, mais elle devra convaincre ses parents. Parallèlement, ces filles doivent faire une entrée précipitée dans le monde adulte, même si elles sont aux prises avec des problèmes qui sont le lot de bien des adolescents d’aujourd’hui : faible estime de soi, conflits familiaux, hyper sexualisation, troubles alimentaires, anxiété, abandon ou autres. Le rêve est là, mais la réalité est exigeante et rien ne garantit qu’à l’accouchement, on leur laissera leur enfant.

Composée d’enseignants et d’intervenants dévoués dont Christophe, le nouveau psycho-éducateur, l’équipe de Marie-Labrecque, dirigée par Tina, les appuie autant qu’elle le peut pour les aider à réussir leurs études et à mettre assez d’ordre dans leur tête et dans leur vie pour prouver qu’elles sont capables de s’occuper de leur enfant. Ce sont des aidants qui feront souvent la différence, mais pas toujours. Ils seront parfois des témoins impuissants face à une pente trop dure à remonter ou des chocs imprévus de l’existence.

Le métier de parent est peut-être le plus difficile qui soit. L’assumer prématurément réclame non seulement de l’amour, mais une bonne dose de résilience et sans doute un peu de chance. Edwidge, Anaïs, Flora, Den, Camille et Jolène y parviendront-elles au bout d’un parcours chargé d’émotions? »

La distribution doit encore être annoncée.