Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Critique et Galerie d'images

I am Chris Farley : portrait d'une étoile filante de l'humour

En quelques années, Chris Farley a atteint le statut de légende de l'humour aux États-Unis. Si on le connaît principalement pour ses apparitions déjantées à Saturday Night Live, où il était comédien maison de 1990 à 1995, on a aussi pu le voir dans des longs métrages comme Wayne's World, Coneheads, Billy Madison, Tommy Boy, Beverly Hills Ninja et Black Sheep. En 1997, il décédait des suites d'une overdose, laissant derrière lui de nombreux adeptes inconsolables et un héritage de moments comiques inoubliables. Une mort qui rappelait en tous points celle de l'une de ses idoles, le comédien John Belushi...

Voilà que les réalisateurs Derik Murray et Brent Hodge proposent de revivre le parcours éclair de cet artiste qui en a marqué plus d'un. Ils nous présentent donc un documentaire, assez classique dans sa forme, dans lequel on retrouve des entrevues avec des membres de sa famille, des coéquipiers et des collègues et amis. Parmi eux, on compte les non moins connus Mike Myers, Adam Sandler, David Spade, Dan Aykroyd et Christina Applegate.

À l'aide de documents d'archives et de témoignages vibrants de vérité, on trace le portrait de Farley, un être foncièrement gentil qui carburait à l'excès dans toutes les sphères de sa vie.

À l'aide de documents d'archives et de témoignages vibrants de vérité, on trace le portrait de Farley, un être foncièrement gentil qui carburait à l'excès dans toutes les sphères de sa vie. Il fait bon entendre ses comparses se remémorer le personnage haut en couleur qu'il était et ces petits moments de bonheur qu'il a partagés avec eux sur et hors de la scène. Il est aussi fantastique de revoir, dans un même document vidéo, des extraits de tous ses meilleurs sketchs, notamment celui du personnage de Matt Foley et celui des chippendales avec Patrick Swayze, dans lesquels on retrouve avec plaisir sa bonhommie et sa fougue surnaturelle.

Si on aborde sa descente aux enfers, c'est avec une certaine retenue sans toutefois tomber dans la complaisance. Le portrait est vrai, touchant et se termine bien sûr sur une note douce-amère. Comment pourrait-il en être autrement? Difficile de ne pas être ému après le visionnement.

Pour les adeptes de Chris Farley et de l'histoire de l'humour, ce documentaire est un incontournable. Il sera présenté à The Movie Network en primeur le 7 septembre prochain à 21h et sera par la suite disponible sur iTunes. Vous pouvez voir ci-dessous la bande-annonce du documentaire et, plus bas, des images tirées de celui-ci.