Ces investisseurs québécois ont été refusés à l'émission Dans l'oeil du dragon

Dans un article publié dans La Presse cette semaine, Hugo Dumas nous apprend que deux investisseurs québécois ont voulu prendre part à l'aventure Dans l'oeil du dragon, sans succès.

En effet, Vincent Guzzo, propriétaire des cinémas Guzzo, convoitait un siège à l'émission, mais le producteur Richard Speer a dû décliner son offre.

Hugo Dumas nous apprend également que « le millionnaire » de la sixième édition d'Occupation Double, Luc Poirier, aurait aussi voulu partager l'écran avec les dragons, mais on lui aurait aussi refusé ce privilège.

Le journaliste de La Presse mentionne qu'une série d'intervenants sont impliqués dans la sélection des investisseurs de l'émission, dont le détenteur du format, Sony Pictures. Ce dernier préfèrerait des entrepreneurs qui sont partis de rien et ont construit un empire, comme l'ont fait, par exemple, Martin-Luc Archambault, Caroline Néron et François Lambert. Ce dernier sera d'ailleurs le dragon-invité de l'émission cette semaine.

Vincent Guzzo a probablement été disqualifié pour cette raison comme son entreprise en est une familiale. Mentionnons que celui-ci a toutefois été choisi pour figurer au générique de la prochaine saison de Dragon's Den, la version canadienne-anglaise de Dans l'oeil du dragon.

Rappelons que, suite à son passage à l'émission Le beau dimanche, M. Guzzo et Julie Snyder se sont engagés dans une guéguerre publique. Une tempête dans un verre d'eau? Jugez-en par vous-mêmes ici.