Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Critique

Bootcamp: le parcours extrême : une compétition sportive de haut niveau

Bootcamp: le parcours extrême fait partie des nouvelles émissions de V qui tendent à rendre la chaîne plus accessible et sage.

L'émission, animée par Émily Bégin et Étienne Boulay, est une belle surprise de la saison. La compétition sportive permet à 12 duos d'athlètes amateurs, formés d'un homme et d'une femme, de se dépasser dans des épreuves physiques exigeantes. Les défis se déroulent dans des lieux mythiques de la ville de Montréal. Le premier épisode avait lieu sur le mont Royal. Les marches de ce lieu historique de la métropole québécoise ont été l'hôte de la première épreuve. Dès lors, quand on voit les participants transporter des poids de 65 kilos à bout de souffle, on comprend que Bootcamp: le parcours extrême n'est pas une compétition pour les sportifs de salon.

Nous avons d'ailleurs été épatés par la qualité des duos dénichés par la production. La plupart sont des athlètes émérites. Champions de courses à obstacles, comme la Spartan Race, et amateurs de CrossFit, les concurrents de Bootcamp: le parcours extrême exhibent des corps imposants et des aptitudes physiques impressionnantes. Voyez des photos des duos aux corps sculpturaux ici. Heureusement, puisque les épreuves sont exigeantes. L'équipe éliminée lors du premier épisode - deux culturistes - ne faisait définitivement pas le poids face aux autres concurrents.

La « structure finale », là où doivent s'affronter les participants en danger, est spectaculaire. Les deux premiers duos à devoir friser l'élimination cette saison n'ont pas pu dépasser la première étape. On se demandait si le fait de revoir chaque semaine le même défi final serait redondant, mais nous nous sommes ravisés lorsque nous avons compris que seuls des athlètes chevronnés parviendraient à traverser le parcours en cinq minutes. Il sera intéressant de voir jusqu'où se rendront les duos chaque semaine.

Émily Bégin et Étienne Boulay font un travail tout à fait respectable. Les choses sont peut-être un peu rigides à certains moments, mais comme il s'agit de leur première expérience d'animation de ce genre, on leur laisse encore du temps pour s'acclimater. Mais déjà, on sent qu'ils sont investis dans le projet ainsi que complices avec les candidats. C'est tout à leur honneur!

On suivra certainement Bootcamp: le parcours extrême cette saison. Une émission dans laquelle on peut voir des humains se dépasser physiquement, ça fait changement des crises de nerfs des candidats de la téléréalité conventionnelle.