Critique

Boomerang saison 3 : Plus on est de fous, plus on rit

On craque depuis le début pour Boomerang, cette comédie mordante, franchement bien écrite, qui contribue au succès des lundis soirs à TVA depuis deux saisons. Voilà que la belle gang est de retour pour une troisième saison, encore plus déjantée, où les ennuis continuent à foisonner. Le premier épisode est désormais disponible pour tous sur TVA.ca

Dans la foulée du mariage raté, on retrouve donc Karine et Patrick dans leur appartement étriqué, alors qu'ils se font envahir par les parents de Karine qui ont besoin d'un toit pendant les rénovations de leur maison. Ce nouveau gîte semble redonner des ailes à Monique et Pierre qui forniquent à toute heure du jour et de la nuit, au grand dam de Karine qui manque de quiétude pour construire sa clientèle professionnelle. De son côté, Patrick lance son foodtruck dans l'anonymat le plus complet, en plus de devoir composer avec ses épousailles truquées avec son meilleur ami. Pendant ce temps, Stéphanie tente tant bien que mal de résister aux avances plus qu'insistantes de Sylvain, pendant que son conjoint n'y voit que du feu. Réussiront-ils tous à trouver un semblant d'équilibre un jour?

Dans le premier épisode de cette nouvelle saison - qui est dédié à la mémoire du frère d'Antoine Bertrand - on ne peut pas dire qu'il manque d'action. Les personnages sont toujours aussi attachants et les situations captivent dès le départ : en gros, tout le monde est pris dans un véritable capharnaüm!

Évidemment, les acteurs principaux, Catherine-Anne Toupin et Antoine Bertrand, ne manquent pas de talent et de chimie et il n'est pas étonnant de les voir s'illustrer dans les différents galas depuis les débuts de la série. Mais il ne faut pas oublier le reste de la distribution, qui contribue grandement à la réussite de l'ensemble. Magalie Lépine-Blondeau est de plus en plus comique dans la peau de cette femme au foyer refoulée et elle nous offre une scène désopilante en ce sens dans ce début de saison. Émile Proulx-Cloutier campe à merveille le trou de cul de service, Marie-Thérèse Fortin et Marc Messier ont une chimie parfaite et Fabien Cloutier continue de se démarquer, comme c'est aussi le cas dans la nouvelle série Faits divers. Derrière la caméra, Charle-Olivier Michaud poursuit son travail lumineux en captant bien le comique de chaque situation.

Bref, tout ce beau monde travaille à nous offrir encore un petit bijou de comédie, qui délasse et divertit sans compromis. On ne voit toujours pas de raison de s'en tenir loin.

Vous pouvez voir la bande-annonce de cette nouvelle saison ici.