Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

10 commentaires du public concernant la finale de La voix

Alors que les téléspectateurs ont été nombreux à s'exprimer sur la demi-finale de La voix sur les réseaux sociaux en ce dimanche de grande finale, le #LaVoixTVA, lui, était en feu!

Nous avons pensé répertorier pour vous 10 commentaires récurrents des fans de La voix brossant un portrait global de cette soirée grandiose, digne de la réputation de la populaire émission.

 1. En français, svp.

Bien des fans de l'émission ont été déçus de constater que 3 des 4 finalistes ont choisi d'interpréter une chanson en anglais. Pendant leurs performances, nombre de téléspectateurs ont exprimé leur désarroi sur les réseaux sociaux. Seule Geneviève a chanté en français. Est-ce l'une des raisons qui expliquent sa victoire? Plus de détails ici.

 2. Victoire sans équivoque de Geneviève

Les téléspectateurs ont été surpris d'entendre l'animateur mentionner que le vote était « quand même serré » alors que Geneviève a remporté les honneurs avec 47% des voix. Les autres candidats se sont retrouvés avec un résiduel plutôt mince : Rafaëlle (19%), Colin (28%) et Vincent (6 %).

3. Des problèmes de santé pour Éric Lapointe?

Depuis quelques semaines, les téléspectateurs sont nombreux à se questionner si Éric Lapointe n'a pas des problèmes de santé quelconque. En effet, le rockeur sue beaucoup sur scène et ses fans s'inquiètent. Encore ce dimanche, beaucoup de gens ont émis des commentaires suite à l'une de ses performances. Mais, cette fois, La voix a répondu aux internautes avec un beau trait d'humour en direct.

4. Mais où est Lewis Capaldi?

Le jeune auteur-compositeur-interprète écossais Lewis Capaldi figurait sur la liste des invités de La voix ce dimanche. Par contre, ce dernier ne s'est jamais présenté sur scène. Certains allèguent que Julie Masse aurait accepté de le remplacer au pied levé. Il s'agit d'une hypothèse plausible, comme la chanteuse n'avait pas été nommée parmi les invités avant le week-end dernier.

5. Julie & Corey ont toujours la cote

Le public québécois aime beaucoup le couple formé par Corey Hart et Julie Masse et il l'a prouvé une fois de plus en inondant les réseaux sociaux d'amour dimanche soir. Bien des gens ont aussi mentionné que Julie Masse ne semblait pas avoir pris une ride après toutes ces années. En effet, l'interprète de « C'est zéro » est aussi magnifique qu'en 1990.

6. Une drôle d'introduction

Il s'agit là certainement de notre coup de coeur et notre coup de barre de la soirée. L'émission a débuté à la manière d'un film de super héros : « Habité par une force spéciale, l’élu se trouve irrémédiablement parmi eux ». Définitivement, on a du mal avec ce concept-là (voyez plus de détails ici) et le public n'a pas semblé comprendre la démarche non plus...

7. Pas de chansons écrites par les coachs

Comme on l'avait annoncé la semaine dernière, le nouveau concept de La voix veut que les candidats choisissent eux-mêmes la chanson qu'ils désirent interpréter en finale. Ce changement a dérangé certains téléspectateurs, qui auraient aimé entendre des pièces originales spécialement composées pour eux, à l'instar des années précédentes.

8. Des invités de la vieille école

Les fans de La voix se sont également plaints du fait que les invités s'adressaient davantage à un public plus âgé. Heureusement, Loud a su offrir une balance intéressante, mais on en aurait pris davantage!à

9. Les lapins du Cirque Eloize dérangent

Les artistes du Cirque Eloize ont offert un numéro final enlevant. Le lapin est un personnage qui revient souvent dans le spectacle « Serge Fiori, Seul Ensemble ». Malheureusement, sortie de son contexte, sa présence est particulière. Il a d'ailleurs eu tout un effet sur les téléspectateurs ce dimanche.

10. Une équipe de feu

Pour arriver à livrer une émission à grand déploiement comme celle-là en direct, il faut une équipe de professionnels dévoués et passionnés. Le public a salué l'efficacité de l'équipe de La voix et nous tenons à la féliciter aussi! Bravo à tous pour cette septième année enlevante et l'on vous dit : « À l'an prochain! »