Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Un invité controversé au Beachclub à la fin du mois de juillet

Olivier Primeau et son équipe s'évertuent à convaincre des vedettes internationales à venir faire l'expérience #beachdayeveryday en banlieue de Montréal. Après Paris Hilton, les DJ Tiësto et David Guetta ainsi que l’entrepreneur américain Dan Bilzerian, voici que l'équipe a persuadé le boxeur Floyd Mayweather Jr de s'arrêter à Pointe-Calumet en juillet.

Indian Ocean Maldives Photo Credit: @moneyyaya www.themoneyteam.com

Une photo publiée par Floyd Mayweather (@floydmayweather) le

Floyd Mayweather Jr a mis un terme à sa carrière sportive en 2008, demeurant invaincu. « Il s'agirait, selon Forbes Magazine, du 16e athlète le mieux payé au monde en 2016, avec un revenu atteignant les 44 millions de dollars », peut-on lire dans le communiqué de presse annonçant la venue de l'athlète.

« Il s'agit d'un gros coup pour le Beachclub, vous en conviendrez ! On réalise de plus en plus que les vedettes internationales souhaitent venir vivre l'expérience Beachclub, et c'est tant mieux comme ça ! On ne parle plus juste de nous au Québec, mais bien partout à travers le monde ! Et ça, c'est fantastique », peut-on également y lire.

Le problème, c'est que Floyd Mayweather Jr a été impliqué dans sept cas distincts de violence conjugale, avec cinq femmes différentes. En 2011, il a dû faire 90 jours de prison après avoir attaqué son ex-femme Josie Harris devant ses enfants.

Ce n'est donc pas tout le monde qui se réjouit de la prise du Beachclub. Plusieurs personnes ont d'ailleurs souligné la mauvaise réputation de leur prochain invité sur Facebook.

Interrogé sur la question, le propriétaire de l’établissement a souligné ne pas entériner le passé de l’athlète. « On l'a invité pour le sportif qu'il est, la vedette » a-t-il précisé au Journal de Montréal.

Rappelons qu'une nouvelle web série sur le Beachclub est présentement disponible sur le site de V et un docu-fiction sera présenté à MusiquePlus sous peu.