Publicité
Entrevue

Stéphane Rousseau s'ennuie déjà de la scène

Six mois après avoir annoncé qu'il prenait une pause prolongée de la scène pour se ressourcer, Stéphane Rousseau avoue qu'il s'ennuie déjà des planches. « L'ennui commence à me pogner de temps en temps », admet-il.

« J'ai fait 400 shows au cours des 2-3 dernières années, et j'avais enchaîné 2-3 tournées, j'étais donc très fatigué. Je me disais que je n'étais plus capable, qu'il fallait que je me repose. Et là, un moment donné, quand tu es reposé, tu réalises que la scène te manque. Hier, j'écrivais des jokes. C'est bon signe », poursuit-il.

« Faire des spectacles des deux côtés de l'Atlantique, c'est très fatigant, avec le décalage et tout. J'ai un fils et je voulais être présent pour lui. Aussi, j'aime beaucoup créer. Et là, je n'avais plus le temps de créer et ça me minait un peu. J'aime ça écrire, mais j'aime aussi dessiner et peindre et je n'avais plus de temps du tout pour mes loisirs ou pour la création. Ça, c'est l'essence même d'un artiste; il faut du temps pour créer. »

Stéphane Rousseau mentionne qu'il aimerait beaucoup faire une exposition de ses peintures et dessins pour 2018. « C'est un fantasme que j'ai depuis longtemps. J'ai toujours aimé ça peindre et là j'ai envie de le proposer au public pour voir comment il réagit à ce que je fais. »

Mentionnons qu'on peut entendre Stéphane Rousseau actuellement dans les cinémas alors qu'il prête sa voix au personnage du supervilain Balthazar Bratt dans la version québécoise du film Détestable moi 3.