Réactions mitigées suite au décès de l'homme qui a fraudé les BSB et NSYNC

Lou Pearlman est connu comme l'homme qui a fait fortune sur les dos des boys bands dans les années 1990.

Après avoir constaté le succès qu'avait New Kids on the Block au milieu des années 1980, l'imprésario a vu la fortune qui l'attendait s'il se lançait dans ce domaine. Suite à des auditions, il a fait de cinq jeunes hommes prometteurs; Nick Carter, Brian Littrell, A.J. McLean, Howie Dorough et Kevin Richardson, l'un des groupes les plus célèbres de sa génération, les Backstreet Boys. La formation pop a vendu plus de 130 millions d'albums en carrière et a été idolâtrée par des millions de fans à travers le monde.

Voyant le succès incommensurable de ses Backstreet Boys, Pearlman a décidé de former un nouveau groupe qui lui ferait compétition. C'est ainsi que sont nés les NSYNC. Les Backstreet Boys ont d'ailleurs avoué qu'ils s'étaient sentis trahis à l'époque par celui qui leur avait apporté la célébrité et le succès.

Ce sont des accusations de fraudes qui ont mis fin à sa carrière. Le FBI a fini par découvrir que l'imprésario encourageait des banques et des individus à investir dans des compagnies fictives pour empocher plus d'argent. La fraude s'élevait à 300 millions $. Lou Pearlman a été condamné à 25 ans de prison. Cela faisait 8 ans qu'il était emprisonné au moment de son décès.

Beaucoup d'anciens membres des boys bands qu'il a formés se sont exprimés sur les réseaux sociaux suite à son décès, à commencer par Justin Timberlake, ancien membre de NSYNC, qui écrit sur Twitter : « J'espère qu'il aura trouvé une certaine paix. Dieu vous bénisse et reposez en paix Lou Pearlman. »