Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Menaces de mort contre Guy Nantel : L'accusé plaide coupable

C'est ce mardi matin que l'homme qui a menacé de mort l'humoriste Guy Nantel à la suite de sa première à Québec devait répondre aux chefs d'accusation qui pèsent contre lui devant la Cour municipale de Québec.

Selon le Journal de Montréal, Jean Darveau, 48 ans, a plaidé coupable aux trois chefs d'accusation déposés contre lui, avec la voix faible et tremblotante.

L'épisode remonte en novembre 2017, après la première à la Salle Albert Rousseau de Québec du spectacle Nos droits et libertés de Guy Nantel.

Darveau aurait communiqué avec l'humoriste, toujours selon le JDM, en écrivant : « Jusqu’où es-tu capable d’aller pour défendre ton ostie de définition d’abrutis sur la liberté d’expression? Pour la mienne, je suis prêt à tuer et mourir, not kidding moron. [...] Toi Ward et moi dans le même ring. Le dernier vivant gagne. [...] Je vais te mettre une balle dans la tête, je vais passer à l’acte bientôt. »

À la suite de ce message, l'ordinateur de l'homme a été saisi par les autorités et des messages similaires visant Mike Ward et le dragon François Lambert auraient été trouvés.

Jean Darveau, questionné sur la véracité de ces faits, aurait confirmé en cour aujourd'hui. La cause a été reportée à jeudi. Guy Nantel, Mike Ward et François Lambert n'ont pas manifesté le désir de s'exprimer avant le prononcé de la sentence.

Rappelons que le nouveau one-man-show de Guy Nantel a fait beaucoup de vagues, notamment auprès d'Alice Paquet qui était visée par une blague controversée du spectacle.

Guy Nantel a mentionné plus tôt à Tout le monde en parle qu'il aurait apprécié sentir le soutien du milieu de l'humour dans la tourmente, ce qui n'a pas été le cas.