Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Marie-Chantal Toupin s'explique suite à son congédiement

Marie-Chantal Toupin devait animer, avec Marie-Jeanne Rivard, entrepreneure générale, l'émission de rénovation Flip de Filles à MOI&Cie. Ce ne sera pas le cas. Les producteurs de l'émission ont jugé que des propos plutôt racistes lancés par la chanteuse sur Facebook étaient inacceptables et ont refusé d'y être associés.

La chanteuse a tenu à s'expliquer par voie de communiqué et sur les réseaux sociaux, dans un long mea culpa. Voici donc ce qu'elle avait à dire.

« Suite aux demandes d'entrevues de plusieurs journalistes qui m'ont été faites dans les dernières heures et à la lecture de certaines informations qui ont circulé sur les réseaux sociaux, je pense que le temps est venu pour moi de vous partager le fond de ma pensée.

Il est vrai, et j'en conviens, que j'ai fait un fort mauvais usage de mon droit de parole sur les médias sociaux.

Ceux qui me connaissent savent bien que je peux être impulsive et émotive et il sera nécessaire que je tire une bonne leçon de toute cette aventure. Mais comment imaginer que je puisse être haineuse et violente ou que je puisse avoir envie d'inciter à des actes de violence? Je suis une pacifiste et, malgré une grande maladresse, je ne désirais que soulever des débats et questionner sur des sujets qui me touchent et me font personnellement réfléchir sur notre avenir. Je comprends que mes positions et mes blagues aient pu être mal interprétées et qu'elles étaient de mauvais goût aux yeux de certains. Je présente à nouveau mes excuses à tous ceux que mes propos ont pu offenser.

J'aimerais que les commentaires négatifs envers les journalistes cessent et qu'aucune situation d'affrontement ne découle de ceci.

Je ne suis pas une grande spécialiste de Facebook et je veillerai à ce que des situations comme celles-ci ne se reproduisent plus.

Je suis une chanteuse et je désire me concentrer sur ce que j'aime faire le plus au monde : chanter.

Sachez que je vous ai lu et que je constate, avec tristesse, que je divise, alors que je ne voulais que rallier en ayant des discussions ouvertes. Je ne suis pas une personne raciste et je ne tiens pas à encourager qui que ce soit à aller dans cette direction.

Je suis extrêmement malheureuse de la tournure des événements et souhaite que toute l'agressivité dont je suis témoin cesse le plus vite possible.

Je souhaite à tous d'échanger dans le respect, de continuer d'ouvrir les débats et d'engager les discussions afin de mieux se comprendre et se respecter.

Je suis une grande amoureuse du Québec et des Québécois, peu importe l'origine ou la croyance.

Parfois les craintes et les questionnements nous empêchent de prendre un pas de recul, j'en mesure maintenant toute l'importance.

Merci à tous. »