Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Marc-André Grondin dénonce le conflit d'intérêts de Sophie Prégent

Mercredi, La Presse a publié un reportage-choc sur le réalisateur québécois Sylvain Archambault. Ce dernier aurait agi de façon inacceptable sur plusieurs plateaux de séries et de films québécois.

Sophie Prégent a pris la parole à la radio le matin même afin de commenter la situation, une chose que Marc-André Grondin a trouvée déplorable.

« Si on vous demande de commenter cette nouvelle, ce n'est pas pour avoir l'opinion de Sophie Prégent « l'actrice », mais bien comme présidente de l'UDA », précise-t-il.

« Votre rôle en tant que présidente de l'UDA est de défendre vos membres. En acceptant de relater vos expériences personnelles avec Monsieur Archambault, vous vous êtes placée en grave situation de conflit d'intérêts et avez failli à votre rôle », écrit-il.

« […] Vous dites que vous êtes écoeurée depuis quelques semaines que ces allégations sortent dans les médias plutôt que de recevoir des plaintes et de les gérer par les mécanismes mis en place par l'UDA.

Comment osez-vous vous étonner que certains de vos membres décident de passer dans les médias plutôt que d'utiliser les mécanismes internes à notre syndicat lorsque notre propre présidente tient de tels propos? »

Christian Laurence a aussi écrit une lettre à l'UDA afin de demander la démission de Sophie Prégent en tant que présidente.

Plus tard, Karine Vanasse a soulevé la question sur les réseaux sociaux à savoir si une actrice ou un acteur encore actif pouvait représenter les autres membres de l'UDA de façon impartiale. On se le demande...