Les causes du décès de Bobbi Kristina Brown dévoilées

En fait, c'est plutôt les résultats d'autopsie qui ont été dévoilés aujourd'hui - étrange moment choisi - par le bureau du légiste du comté de Fulton en Georgie.

Sept mois après le décès de la jeune femme, on apprend donc qu'elle a finalement succombé à un cocktail de médicaments, d'alcool, puis à une noyade.

On se rappellera qu'elle avait été retrouvée inanimée dans sa baignoire, le 21 janvier 2015, une situation qui ne pouvait que rappeler le décès de sa mère, elle aussi retrouvée inconsciente dans son bain.

Bobbi Kristina Brown a été maintenue plusieurs mois artificiellement en vie, dans l'espoir qu'elle récupère de ce tragique incident, pour finalement succomber en juillet.

Des traces de marijuana, de médicaments contre l'anxiété et d'alcool ont été retrouvées dans le sang de Bobbi Kristina. Des signes de lésions aiguës ont pu être constatés sur son corps au moment de son autopsie. Le rapport de la Fulton County Medical Examiner précise que des ecchymoses recouvraient ses bras et ses cuisses, en plus de dizaines de « cicatrices sur la tête et le cou, le torse et aux extrémités ».

La famille suspecte Nick Gordon, le petit ami de Bobbi Kristina Brown au moment des faits, de lui avoir injecté un mélange toxique et de l'avoir laissée pour morte dans la baignoire ensuite. Le jeune homme a toujours nié. L'enquête policière devrait faire la lumière sur cette histoire une bonne fois pour toutes.