Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Entrevue

Le testament de Ginette Reno est une ode à la vie

Ginette Reno a récemment fait paraître un nouvel album, À jamais, qu'elle décrit comme « son testament ». Sur cet album se trouve tout ce qu'elle veut léguer au monde. « C'est mon vécu, c'est ce que je pense », dit-elle.

Nous avons eu envie de disséquer avec elle trois chansons phares de cet opus important.

« On en est là »

« Émotivement parlant », Ginette Reno souligne que cette pièce est sa préférée de l'album.

La chanson en question raconte l'histoire d'une femme d'un certain âge qui doit laisser aller son mari, qui s'est épris d'une femme plus jeune. L'inimitable Lynda Lemay, qui chante en duo avec Mme Reno sur l'album, a écrit la chanson. Les deux femmes ne se connaissaient pas avant de travailler conjointement sur ce projet. « Je ne m'attendais pas à ça : cette femme-là écrit incroyablement bien. Je ne m'attendais pas non plus à ce que nos voix soient si belles ensemble », précise-t-elle.

« On l'a fait en studio ensemble. Je me souviens qu'à la fin, je pleure pour vrai sur le disque, et elle sort du studio et viens me rejoindre et je constate qu'elle aussi, elle pleure. On s'est prises dans nos bras l'une et l'autre…  »

À noter qu'il s'agit de notre préférée!

« Je l'aime pour deux »

Cette chanson, écrite par Didier Golemanas, est celle qui a donné le plus de fil à retordre à Ginette Reno lors de l'interprétation en studio.

« C'est une chanson qui est très difficile à chanter, mais qui est aussi très difficile à apprendre. […] C'est une chanson que tu pleures quand tu chantes, surtout à la fin quand elle dit : « je pleure pour deux, le coeur en deux ». C'est beau! »

« Je serai là »

« Je dis que c'est l'une de mes préférées parce que je l'adresse à mes enfants », souligne-t-elle. « Mais, en même temps, j'espère qu'ils ne vont pas penser que c'est moi qui vais toujours être là. Bien sûr, il y a une partie d'énergie pure qui va rester parce que les gens qu'on aime et qui partent c'est leur énergie qui reste.... »

« Quand elle dit : « continue ta route et ne laisse pas le moindre doute s'installer ». Parce que si tu veux amener quelqu'un en enfer, sèmes le doute et culpabilises-le. Tu vas l'amener en enfer aussitôt », raconte-t-elle.

------------------------

En parlant de l'album dans son ensemble, elle précise : « Je suis contente parce que je pense que les 13 chansons ont leur dynamique et leur raison d’être. » Passionnée et dévouée à son art, l'artiste ajoute ceci : « Je ne veux pas rien faire en bas de frissons. Il faut que quand je les chante, j’aille des frissons. »

En entrevue, elle a également mentionné qu'elle n'aimait pas « les chansons vagues ». Lorsqu'elle chante, elle visualise ses chansons comme s'il s'agissait d'un film.

Nous avons également eu la chance de lui parler de son changement de look. Lisez ce qu'elle avait à dire sur le sujet ici.

Même si cet album est pour elle un « testament », cela ne signifie pas qu'il s'agit de son dernier, au contraire. Elle fera paraître l'an prochain un album avec l'orchestre symphonique comprenant toutes ses chansons préférées en anglais. « C'est de toute beauté », nous dit-elle à propos de cet opus à venir. On peut aisément ajouter que cette femme est « de toute beauté » à l'intérieur, comme à l'extérieur. Merci, Ginette Reno pour cette rencontre fabuleuse!