La Jaguar de Sylvain Cossette fait scandale sur le web

Aujourd'hui, il n'en faut pas beaucoup pour soulever les passions sur le web. Andrée Watters s'en est bien rendu compte cette semaine alors qu'une image anodine publiée sur son compte Instagram a engendré tant d'insultes que l'artiste a dû s'expliquer sur les réseaux sociaux le lendemain.

« "Chérie, y fait trop beau je te sors du bureau". Sylvain Cossette en Jaguar vient de me kidnapper en plein lundi », a-t-elle écrit sur Instagram. Vous pouvez découvrir la publication ci-dessous :

Mentionnons que les commentaires des internautes ont été modérés.

"Chérie, y fait trop beau je te sors du bureau". Sylvain Cossette en Jaguar vient de me kidnapper en plein lundi. @wattersprod

Une photo publiée par Andrée Watters (@andreewatters) le

« Hier, j’ai mis une photo de mon chum, sa Jaguar et moi sur ma page Facebook. J’étais fière de partager ce petit moment de bonheur avec vous, mais j’ai du rapidement commencer à me justifier parce que ce moment mettait aussi en vedette une certaine voiture, que j’ai nommée sans gêne dans mon post….Ouf, scandale ! », mentionne-t-elle sur sa page Facebook officielle.

« J'aimerais prendre quelques minutes pour vous dire que de voir mon chum dans sa Jaguar est pour moi très symbolique. À ses 50 ans, mon chum qui a travaillé comme un fou toute sa vie et qui a failli y laisser sa santé, s'est finalement acheté la voiture de ses rêves; une JAGUAR. Oui, je le répète, une JAGUAR qui coûte cher et qui à sa simple mention a fait réagir puisqu'elle représente de l'ARGENT et qu'en mentionnant sa présence dans la photo, certains ont pensé que je voulais intentionnellement me vanter et vous écoeurer. »

« Je n'ai aucun regret et aucune gêne de ce post et si vous me suivez sur ma page, vous savez que oui, j'ai la chance de faire une belle vie, d'avoir de belles choses et d'être choyée. Je ne m'en suis jamais cachée », explique-t-elle.

« En terminant, je vous souhaite à tous de réaliser vos rêves et de vous faire plaisir comme vous le voulez. La vie peut vite passer. Au plaisir de vous lire », termine-t-elle.