Publicité

Koriass revient sur sa dépression avec sagesse et modestie

Cela fait un bon moment que nous n'avons pas vu Koriass dans le paysage médiatique québécois. Au cours de la dernière année, le rappeur québécois a annulé tous ses engagements professionnels et a pris le temps de faire le point sur sa carrière et sa vie personnelle.

Vendredi, Koriass était de passage sur le plateau de Christian Bégin et il a abordé cette période trouble de sa vie. « Je pense que je n'étais pas en paix avec moi-même pendant plusieurs années. Toute ma vie en fait, je n'ai pas été en paix avec moi-même. J'avais beaucoup d'insatisfactions. Le centre de tout ça c'est vraiment l'insatisfaction. Le fait que j'ai fui ma famille, que j'ai fait du mal à des gens, que je n'ai pas été une bonne personne pendant une certaine période de ma vie, c'était à cause de l'insatisfaction. »

« Où je suis allé dans ma thérapie, dans mon travail sur moi-même, c'est essayé d'être satisfait de ce que j'ai. Je vais vous faire une analogie qui est super intéressante. C'est un de mes amis qui s'appelle Ogden Ridjanovic, qui est un membre d'Alaclair ensemble, qui m'a fait cette analogie qui m'a donné une claque dans la face. Le star system, on appelle ça comme ça parce que les stars, les vedettes, c'est un peu des étoiles, des soleils, ils ont une force d'attraction dans le sens où tout le monde finit par tourner autour d'eux. Pas seulement mes fans, mais aussi ma famille à cause de mon horaire, à cause de mon métier. Ce qu'il m'a dit c'est : la journée où tu vas être heureux, c'est que tu vas être satisfait de donner ta lumière, sans rien attendre en retour. »

« Moi, je suis devenu un trou noir », souligne-t-il. « Je voulais l'admiration, l'amour, les biens matériels, la drogue, l'alcool. Et, un trou noir d'insatisfactions, ça détruit tout autour de lui. »

« Les six yeux qui sont dans ma maison [sa blonde et ses deux filles], c'est eux que je dois impressionner, c'est eux que je veux voir briller. Mes priorités, à un certain moment de ma carrière et de ma vie, ont shifté. Je me suis laissé emporter par le succès et par tout ça. »

La chanson « Éléphant » parle justement de cette période sombre de sa vie. Voyez quelques paroles éloquentes (et magnifiques) de cette pièce ci-dessous :

« La seule voix qui me guide c'est Google Map

La vie publique c'est bittersweet

Parti sans vous donner signe de vie

À la recherche de mon inner beast

J'l'ai pas trouvé sur mon Twitter feed

J'ai erré nulle part, j'ai perdu le nord, j'ai dormi dehors sous la pleine lune

Mis tous les efforts pour avouer mes torts, mais j'ai saoulé mon corps dans l'amertume

J'ai manqué d'air dans mes crises de nerfs

Fait sauter ma tête dans la dépression

J'ai fait un rêve ou j'poignardais mon père, j'me suis réveillé en érection

J'ai tué mon nom comme un meurtrier, lancé mon avenir aux oubliettes

J'ai mis du tape sur mon cœur brisé

J'veux revenir en arrière à toute vitesse

C'tait pas dans mes plans de ruiner ton temps, d'arracher ton cœur comme une dent de sagesse