Publicité

Joël Legendre dans la tourmente?

Après la saga sur l'émission Une Histoire vraie qui a placé le comédien et animateur Joël Legendre au milieu d'un tollé inutile (sur des combats de chiens inventés), voilà maintenant qu'il se trouve au coeur d'une histoire qui pourrait être plus préjudiciable pour son image. Vous nous permettrez de nous en tenir simplement aux faits dans cet article, certains éléments de cette affaire n'ayant pas été confirmés, mais plutôt suggérés.

Mardi, le Journal de Montréal rapportait que Joël Legendre avait été mis à l'amende pour un geste indécent commis dans le Parc Marie-Victorin à Longueuil. L'article, qui a été fortement critiqué depuis, indiquait que l'animateur avait dû payer 438 $ d'amende après s'être fait surprendre par un policier habillé en civil. L'article a été descendu en flammes par les gens du milieu pour avoir insisté sur le fait que le Parc Marie-Victorin est « connu comme un lieu de rencontres où des hommes s’adonnent à des activités sexuelles », ce qui a été jugé homophobe, voire partial provenant d'un média qui employait autrefois l'artiste avant qu'il passe du côté de Radio-Canada.

Après avoir refusé de commenter l'affaire, Legendre a finalement déclaré qu'il s'était arrêté dans le parc pour uriner, en faisant son jogging, ce qui lui aurait valu le constat d'infraction.

Voilà maintenant que la version de Monsieur Legendre est contredite dans un nouvel article du Journal de Montréal dans lequel on peut lire la déclaration du procureur en chef de la couronne de Longueuil, qui déclare « qu’aucun constat d’infraction pour avoir uriné dans le parc Marie-Victorin n’a été donné en 2014. »

Cette déclaration place-t-elle Joël Legendre au coeur d'une tourmente? L'animateur, qu'on peut entendre sur la station Rouge FM à Montréal, n'était pas en ondes ce matin comme à l'habitude. Il n'a pas encore commenté ce second article du Journal de Montréal.