Publicité

Critiqué par Nathalie Petrowski, Pascal-Hugo d'OD réplique

Dans un texte publié le 9 décembre dernier, intitulé OD, Bali, Joanie et nous, Nathalie Petrowski a parlé contre Pascal-Hugo, auteur jeunesse.

« Autre atout non négligeable : la plupart des candidats sont allés au cégep et parfois même à l'université, où ils ont fait des études en psychologie, en philosophie ou en science horticole.  Il y a même un écrivain jeunesse dans le lot. Enfin, il faut savoir que la plupart des livres écrits par Pascal-Hugo contiennent une vingtaine de phrases et s'adressent à des enfants du primaire, mais bon, c'est mieux que rien », écrivait la journaliste.

Découvrez les livres publiés par le candidat d'OD ici.

Jeudi, sur Instagram, Pascal-Hugo a parlé de sa nouvelle bande dessinée et en a profité pour répondre à Petrowski. « Même si Nathalie Petrowski semble penser que mes livres n'ont que 20 phrases, j'ai également travaillé, avant de partir pour Occupation Double, sur ce projet de BDs super intéressant. [...] Il est vrai que d’écrire des chroniques sensationnalistes basées sur le partage de mauvaises informations participe également activement à l'éducation des générations futures. » Voyez la publication complète au bas de l'article.

Rappelons que Pascal-Hugo et Jessie sont plus amoureux que jamais. Ils ont publié plusieurs photos de couple pendant le temps des fêtes. Vous pouvez les voir ici.

Même si Nathalie Petrowski semble penser que mes livres n'ont que 20 phrases, j'ai également travaillé, avant de partir pour Occupation Double, sur ce projet de BDs super intéressant. La série BDébutant vise à intéresser les jeunes à la lecture de façon interactive et unique. Le produit final dont je suis on ne peut plus fier, illustré par le très talentueux Jean-Guy Bégin, est disponible en ligne sur le site web de @les_editions_passe_temps———————————————————————— Il est vrai que d’écrire des chroniques sensationnalistes basées sur le partage de mauvaises informations participe également activement à l'éducation des générations futures.

Une publication partagée par
PH
(@phcantin) le