Charles Lafortune a reçu des messages haineux épouvantables

Sophie Prégent, la présidente de l'Union des Artistes, a participé ce lundi à l'émission Bonsoir bonsoir.

Jean-Philippe Wauthier a questionné l'actrice sur son fils, comme celle-ci participe actuellement à un documentaire, produit par son conjoint, sur l'autisme. Il faut savoir que son garçon, Mathis Lafortune, âgé de 17 ans, est atteint d'un trouble sévère du spectre de l'autisme.

On se rappellera que Charles Lafortune avait été très touchant lors de son passage à La vraie nature quand est venu le temps de parler de son fiston. Revoyez les images déchirantes ici.

En commençant, elle a mentionné que cette initiative de docuréalité avait été amorcée par Charles Lafortune suite à des messages haineux reçus sur le web.

« Sur les réseaux sociaux, il se faisait ben ramasser », explique-t-elle. « Il se faisait dire des choses comme : « tu devrais te faire stériliser, tu mets des enfants mongols au monde », tsé, des horreurs. » »

Ces commentaires inadmissibles, qui nous ont fait tressaillir dans notre salon lundi soir, ont été formulés par des internautes suite à la sortie de Charles Lafortune contre Walmart. Revoyez les détails de cette histoire ici.

« Moi, je ne vais pas sur les réseaux sociaux parce que je ne serais pas capable de me remettre de ça », précise-t-elle.

Elle mentionne également que de participer à ce documentaire était une décision qui venait davantage de son conjoint que d'elle. « Ça ne m'a jamais intéressé de faire ça, [...] mais comme il produit, j'aurais eu l'impression de manquer de contrôle sur le résultat. Je me disais que s'il fallait faire quelque chose un jour, ben c'est comme ça que ça devait se faire. Ça, j'ai accepté. »

« J'ai tourné la semaine dernière, je vais tourner encore, là, je suis plus sereine avec ça », précise-t-elle.

Voyez les détails sur le documentaire « Autisme, bientôt majeur » ici.

Précisons que Jean-Philippe Wauthier a bien piloté cette entrevue touchante avec Sophie Prégent, qui a parlé avec tant de tendresse et d'amour de son fils. Nous en avons eu les larmes aux yeux.